AccueilÉDITO

En Australie, les personnes sans religion sont désormais majoritaires

Publié le

par Matthew Kirby

Ce changement marque un tournant dans l’histoire du pays.

Pour la première fois depuis la création de la nation australienne, l’absence de foi religieuse a pris le pas sur toutes les autres croyances de la population. Plus de sept millions d’habitants du pays ont déclaré s’identifier comme étant "sans religion" lors du dernier recensement. Cette appellation rassemble les athées, les agnostiques et les laïcs.

Ces dernières décennies, un nombre croissant d’Australiens a décidé de vivre sans dieu. En 1966, seulement 0,8 % de la population avait fait ce choix, contre 30 % aujourd’hui. "Le plus gros changement est intervenu entre 2011 (22 %) et 2016, avec 2,2 millions de personnes supplémentaires qui se sont déclarés sans religion", indique le Bureau australien des statistiques.

Traduction : "Dieu n’existe probablement pas. Maintenant, arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie."

Les jeunes adultes entre 18 et 34 ans sont les plus nombreux à déclarer ne pas avoir de religion (39 %), alors que les personnes âgées de 65 ans et plus continuent à revendiquer leur foi. Le christianisme reste la religion la plus courante en Australie, avec 52 % de la population répartie entre catholiques et anglicans. L’islam (2,6 %) et le bouddhisme (2,4 %) arrivent en deuxième et troisième position.

Les humanistes du monde entier appellent à ne plus croire en Dieu depuis des années, comme l’indique l’association Humanist UK : "Nous souhaitons un monde tolérant où la pensée rationnelle et la gentillesse dominent."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :