AccueilÉDITO

À San Francisco, bientôt une salle de sport pour allier weed et exercice physique

Publié le

par Kate Lismore

Power Plant Fitness est un projet de salle de sport qui encouragera ses clients à consommer de la weed, afin d'améliorer leurs performances. La salle ouvrira à San Francisco à l’automne prochain.

On nous vante souvent les effets positifs de l’exercice physique sur le corps humain. Le sport aide à garder la ligne et assez de tonus pour être capable de monter des escaliers, mais il a également un impact positif sur notre santé mentale et permet d'évacuer le stress grâce aux endorphines que notre système libère. 

Désormais, une salle de sport à San Francisco a l’intention de combiner les bienfaits du sport… à ceux du cannabis. Oui, Power Plant Fitness va ouvrir dans la ville californienne cet automne et se vante d’être la première salle de sport ouverte à la consommation d’herbe.

Vous devez sans doute penser que se défoncer avant d'aller courir sur un tapis roulant est une idée plutôt ridicule. Détrompez-vous, des scientifiques ont trouvé que la marijuana avait des effets bénéfiques sur la performance dans certains sports, comme la course de longue distance.

Selon Time Out, Power Plant permettra aux sportifs de consommer de l’herbe tout en faisant leurs exercices, et offrira également à ses clients une gamme de suppléments alimentaires et d’encas à base de cannabis.

Il sera intéressant de voir comment l'industrie du sport et celle du cannabis, qui brassent chacune des milliards de dollars, vont collaborer ensemble.

Interrogé par le site Quartz au début du mois, Ricky Williams, le fondateur de la salle de sport et ancien joueur professionnel de football américain, a expliqué que le concept ne vise pas les personnes qui aiment se défoncer, mais surtout les personnes qui veulent juste profiter des effets positifs de la marijuana pour améliorer leurs sessions d’exercice physique. Il a ainsi précisé à Quartz que : 

"Les clients seront encouragés à manger ou vaporiser de la marijuana, au lieu de la fumer, vu que la fumée a des effets plus nocifs, et à en prendre par 'microdose' ou à ingérer des petites quantités de drogue."

Le concept réussira-t-il un jour à s’exporter en Europe ?

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

À voir aussi sur konbini :