San Francisco veut végétaliser ses toits

Ça devrait pas mal changer la skyline de la ville du Golden Gate.

20449900470_65781b6a57_b

Le toit de l'Académie des sciences de Californie, à San Francisco, ressemble déjà à un parc. (© Denny Jarvis/Flickr/CC)

La ville de San Francisco est en train d'avancer à pas de géant pour devenir l'une des villes les plus écolos d'Amérique. Si le projet passe, San Francisco deviendrait la première ville des États-Unis à rendre obligatoire la végétalisation des toits.

Publicité

Une mesure, votée par le conseil municipal, prévoit déjà la réquisition de 15 % des toits des immeubles de la ville pour faire de la production d'énergie solaire. Scott Wiener, le nouveau superviseur de la ville, cherche à doubler le pourcentage de toits écolos de la métropole en lançant la végétalisation des sommets des bâtiments.

Pour une ville "plus saine"

Cette mesure audacieuse est exactement ce qu'il faut pour répondre rapidement aux problèmes provoqués par la pollution industrielle. Scott Wiener a fait paraître un communiqué exprimant sa vision du futur de la ville :

"Le réchauffement climatique et nos sécheresses à répétition exigent une action puissante pour améliorer l'autonomie de notre ville.

Les toits sont l'une des dernières ressources environnementales inutilisées dans notre ville qui continue à s'étendre, et il nous faut penser de façon stratégique à la mobilisation de ces lieux.

Nos installations solaires ont représenté une étape importante. Si on ajoute des toits végétalisés à tout cela, nos immeubles seront plus écologiques, notre air sera plus pur, et notre ville plus saine."

Publicité

Si ce plan est validé par le conseil municipal, il entrerait en effet à partir du mois de janvier.

À lire ->La France va devenir le premier pays à bannir la vaisselle jetable en plastique

Par Evan Glazman, publié le 21/09/2016

Copié

Pour vous :