AccueilÉDITO

Rumblr, le "Tinder de la baston", était un hoax

Publié le

par Théo Chapuis

Reboutonnez votre chemise, Rumblr n'existe pas. Mais une poignée d'entrepreneurs vient de s'offrir un bon gros coup de pub.

Désolé de vous décevoir, mais il faudra encore attendre pour pouvoir défier quelqu'un par l'intermédiaire de votre smartphone (Capture d'écran)

Hier, une app bien thug débarquait sur les plateformes en ligne : Rumblr. Fonctionnant sur le même mode de sélection de profils que Tinder, cette appli proposait à deux individus de se rencontrer en toute simplicité autour d'une passion commune : la baston. On vous expliquait alors qu'il s'agissait de remplir des infos comme votre âge, poids, taille et pourquoi pas ceinture de krav-maga avant de lancer quelques insultes à l'adresse de votre rival. Keskya.

Pas très peace & love, tout ça. Rumblr avait alors fait bien vite réagir. Si certains ont crié au génie, beaucoup de voix se sont élevées pour se demander si eh, oh, ça va pas la tête ? Or, l'organisation d'un fight club par smartphone interposé, ce n'est pas pour demain. Business Insider a révélé il y a quelques heures que Rumblr, comme on s'en doutait un peu, n'est qu'un bon vieux fake. Selon le magazine en ligne américain, la blague est le fruit d'un développeur et d'un directeur marketing, Jack Kim et Matt Henderson.

En effet, une fois loggé à GetRumblr.com, on constate sans trop de mal que de bêtes robots fournissent en fait des réponses automatiques... avant qu'une nouvelle page n'apparaisse pour expliquer que cette app n'était en fait qu'une vitrine avant de lancer l'agence créative des deux petits malins cachés derrière ce hoax. En mode "sans rancune ?", ils finissent même leur petite blague en partageant les url de trois associations qui combattent la violence de rue. UN COMBLE.

Pour exhaler toute cette testostérone superflue, il n'y a désormais qu'une seule alternative : le pogo.

À voir aussi sur konbini :