Au Royaume-Uni, trois quarts des consommateurs jettent leurs habits au lieu de les recycler

Selon une enquête menée au Royaume-Uni, trois quarts des consommateurs jetteraient leurs vieux habits aux ordures au lieu de les recycler. Pas moins de 235 millions de vêtements devraient ainsi arriver dans les décharges en ce début de saison. 

andy-sachs-the-devil-wears-prada-204936_1400_929

Le diable se niche dans la surconsommation. (© Twentieth Century Fox)

Changement de saison implique souvent changement de garde-robe. Que faire de ses habits d'hiver ? Si certains les conservent pour la saison prochaine, la fast fashion industry (ou la mode jetable à petits prix) incite à s'en débarrasser purement et simplement. Car pourquoi s'embarrasser d'habits pas chers qui seront devenus obsolètes la saison prochaine ? Sauf qu'en plus de participer au cercle vicieux du consumérisme de masse, l'accumulation de vêtements contribue aussi grandement à la pollution. Selon une enquête réalisée par la chaîne de supermarché britannique Sainsbury’s et relayée par le quotidien britannique The Guardian, 235 millions de vieux habits devraient ainsi inutilement finir dans les décharges en cette période de "fashion detox".

Publicité

Gaspillage et pollution

Publicité

Ces dix dernières années au Royaume-uni, l'industrie de la mode est l'industrie dont la production de déchets a connu la croissance la plus rapide. Car contrairement à certaines idées reçues, les habits jetés à la poubelle finissent irrémédiablement dans les décharges (déjà en surcapacité) et les incinérateurs du monde entier. L'étude s'est ainsi demandée pourquoi les consommateurs jetaient leurs vêtements au lieu de simplement les donner à des associations. Il s'avère que 49 % des personnes interrogées pensent que leurs vêtements sont trop vieux, sales ou usagés, 16 % expliquent ne pas avoir le temps de se rendre auprès d'associations, quand 6 % admettent ne pas être au courant qu'ils peuvent être recyclés.

Face à ce gaspillage de masse, plusieurs enseignes tentent de proposer des solutions pour inciter les consommateurs à se débarrasser de leurs vêtements dans des bennes de recyclage, par exemple. Le gouvernement britannique a pour sa part a lancé la plateforme d'information Love Your Clothes afin d'orienter les consommateurs vers une mode plus durable : comment bien choisir de nouveaux habits pour qu'ils soient éthiques et durent longtemps, comment prolonger sa garde robe en réparant ses habits, comment les "upcycler" et faire preuve de créativité, et, le cas échéant, comment s'en débarrasser de façon responsable.

À noter enfin que si l'étude relayée par le Guardian pointe du doigt le Royaume-Uni, les autres pays ne sont pas en reste puisque plus de 80 % des vêtements achetés en Occident chaque année finissent à la poubelle. Aujourd'hui, le textile est la deuxième industrie la plus pollueuse du monde juste derrière le secteur pétrolier.

Publicité

À lire -> Entre surconsommation et pollution, les soldes sont un désastre pour la planète

Par Jeanne Pouget, publié le 11/04/2017

Copié

Pour vous :