En images : la folie russe du rooftopping continue

Une nouvelle fois, les rooftopers russes, Kirill Oreshkin en tête, n'ont aucun instinct de survie. En témoigne leurs derniers clichés en haut de tours et de monuments situés à Moscou. Pas de harnais, pas de principe de sureté alors que l'acrobate voit sa vie tenir à une main, cinq doigts, à rien.

Appareil photo à la main, Kirill Oreshkin aime prendre ses amis comme lui en image. On retrouve parfois son pote ukrainien de 26 ans Mustang Wanted dans des situations vertigineuses. Pas mieux pour avoir les mains moites.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 11/02/2014

Copié

Pour vous :