En images : les gosses de riches sont de retour sur Snapchat

Des adolescents privilégiés du Royaume-Uni affichent leur richesse en photos, sur un compte Snapchat et une page Facebook dédiée. Un étalage qui provoque outrage, amusement, mais aussi scepticisme quant à la provenance de ces images.

6995_267005396801193_1691532405_n

Un Snapchat option "beaucoup, beaucoup d'iPhone"

Après le "buzz" suscité par le Tumblr Rich Kids On Instagram, où de jeunes Américains affichent leur richesse, on pensait que le phénomène s'était calmé. Mais les "Rich Kids" sont de retour, au Royaume-Uni cette fois-ci. Sur le compte Snapchat "Rich Kids Snaps" et la page Facebook "What Happens At Private School Goes On Snapchat", la jeunesse dorée britannique expose son fastueux train de vie, à coups de photos de Rolex, iPad et autres objets de luxe. Sur Facebook, "What Happens..." compte déjà plus de 250 000 likes.

Publicité

Les clichés s'accompagnent de légendes faussement ironiques, comme cette photo où l'on voit les sièges éraflés d'une voiture de luxe, avec cette légende : "Oups, je crois qu'il va me falloir une nouvelle Lambo[rghini]..." Certains contributeurs s'affichent se lavant les mains avec une bouteille de champagne, ou encore jouant au ping-pong avec des iPhones.

"Pas de parapluie, sortez le Mac Book Pro." (Crédit image : What Happens at Private School Goes on Snapchat)

"Pas de parapluie, sortez le Mac Book Pro." (Crédit image : What Happens at Private School Goes on Snapchat)

10378087_297558370412562_201773692694774294_n

"Oups, je crois qu'il va me falloir une nouvelle Lambo." (Crédit image : What Happens at Private School Goes on Snapchat)

Publicité

10015168_271014746400258_2666848360444314373_n

"Que le meilleur pour les chiens, rosé Laurent Perrier #viedechien" (Crédit image : What Happens at Private School Goes on Snapchat)

Avis partagés

Les contributeurs n'hésitent pas à se moquer des gens "ordinaires", les qualifiant régulièrement de peasants ("paysans") ou de chavs ("racailles"), ou soulignant les différences qui les séparent. Une photo, par exemple, demande : "Est-ce que ton école a un club de tir ?", tandis qu'une autre s'interroge : "Est-ce que toutes les écoles publiques ressemblent à Auschwitz ?".

1546294_251495148352218_605777426_n

"Je n'aurais jamais cru voir un zoo de si près." (Crédit image : What Happens at Private School Goes on Snapchat)

Publicité

"Comment les boursiers s'intègrent."

"Comment les boursiers s'intègrent." (Crédit image : What Happens at Private School Goes On Snapchat)

"Têtes à claques"

Sur la Toile, les réactions sont divisées. Si certains commentateurs sont amusés par la page Facebook , d'autres mettent en doute l'authenticité des photos, dont l'origine est invérifiable. L'orthographe parfois approximative de certaines légendes ne cadre pas avec le statut d'élite revendiqué par les contributeurs...

C'est l'une des pages les plus divertissantes de Facebook ! C'est toujours bien pour rire. Ne faites pas les coincés, riez et appréciez le spectacle.

Publicité

Capture

(Capture d'écran Facebookk)

On sait tous que tu ne possèdes pas cette maison quand tu as une orthographe pareille.

Capturee

(Capture d'écran Facebook)

La plupart des médias ayant relayé l'information portent un regard plutôt critique sur les "Rich Kids" : Atlantico les qualifie de "têtes à claques", le site The Lad Bible qualifie le compte Snapchat de "ridicule".

"Le seul but est d'inspirer les jeunes"

Si beaucoup défendent un concept qu'ils jugent inoffensif et divertissant, de nombreuses personnes ont été choquées par le contenu de la page Facebook de "Rich Kids". À tel point que l'administrateur (anonyme) s'est fendu d'un communiqué pour justifier sa démarche.

Après avoir expliqué que le compte Snapchat "Rich Kids" est son compte personnel, mais que la page Facebook est alimentée par des contributeurs, il défend le concept de sa page :

Il est important de noter que je ne jugerais jamais, jamais quelqu'un sur sa richesse. J'ai créé cette page dans un but de divertissement uniquement. Je ne pensais pas à mal. [...] Le seul but de mon Snapchat est d'inspirer les jeunes à sortir et à accomplir ce qu'ils veulent accomplir.

En traitant les gens de "paysans", de "racailles" ou d'animaux ? À d'autres.

Par François Oulac, publié le 07/07/2014

Pour vous :