AccueilÉDITO

La revue de droit d'Harvard a enfin sa première présidente noire

Publié le

par Konbini

Imelme Umana est la première jeune femme noire à prendre la tête de la Harvard Law Review.

L’Américaine d’origine nigériane Imelme Umana vient d’entrer dans l’Histoire en étant la première femme noire à diriger la Harvard Law Review, considérée comme la publication juridique la plus prestigieuse des États-Unis. Rappelons que le premier homme noir à avoir présidé cette revue qui existe depuis 130 ans n'est autre que... Barack Obama.

Aux États-Unis, les revues de droit publiées par les étudiants donnent à ces derniers une chance d’améliorer leurs méthodes de recherche et de pratiquer leur plume, tout en offrant aux juges et aux chercheurs un corpus dans lequel trouver de nouveaux arguments juridiques pour leurs dossiers en cours.

Actuellement doctorante, Imelme Umana a d’abord été présidente du Comité d’action de la communauté (le CAC), une organisation qui aide les étudiants d'Harvard à étudier l’impact du processus politique, en les poussant à s'engager dans leur communauté. Elle a ensuite poursuivi son ascension jusqu'à sa nomination, le 29 janvier. Selon le magazine Clutch, son sujet de prédilection est l'influence des stéréotypes sur les femmes noires dans le discours politique américain.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :