featuredImage

Comment les réseaux sociaux peuvent isoler et affecter la santé mentale

Encore une preuve qu’il vaudrait mieux que vous ne passiez pas toute votre vie en ligne.

blackmirror

© Black Mirror, saison 3, épisode 1, Netflix.

Les réseaux Facebook, Reddit, Twitter et Tumblr ont en commun d’avoir été conçus comme des plateformes permettant aux personnes d’entrer en contact (et ainsi d’éviter la solitude et l’isolement). Mais, plutôt que de nous transformer en êtres encore plus sociaux, ces réseaux semblent avoir fait de nous de nouveaux ermites, dont le niveau d’isolement social et les problèmes de santé mentale atteignent des "niveaux épidémiques".

D’après une recherche récente, plus on passe de temps sur ces plateformes et plus on est susceptible de se sentir écarté de la société. Cette étude, menée par l’université de Pittsburgh a mis en évidence que, chez les 1 700 jeunes adultes interrogés, une fréquentation des réseaux sociaux supérieure à 2 heures par jour aurait pour conséquence de doubler nos risques de nous sentir isolés socialement.

Des réseaux anti(sociaux)

Les personnes qui se rendent sur des sites comme Facebook ou Twitter 58 fois ou plus par semaine ont trois fois plus de risques de ressentir une forme de solitude que ceux qui les utilisent moins de neuf fois par semaine. "Nous sommes profondément des créatures sociales, mais le monde d’aujourd’hui tend à nous compartimenter plutôt qu’à nous rassembler", explique Brian Primack, le chercheur responsable de cette étude.

"Si l’on peut voir les réseaux sociaux comme une possibilité de combler un vide social, il semble que cette solution ne soit pas le miracle que les gens espéraient."

Plusieurs théories tendent à expliquer ce phénomène. Pour la première, il s’agit simplement d’une histoire de temps : tout le temps passé en ligne nous laisse moins de temps pour avoir de vraies relations dans le monde. Selon une autre explication, l’exposition incessante à des photos de vos amis en train de s’amuser encouragerait une forme de sentiment d’exclusion.

Sans compter que les représentations idéalisées de la vie des autres peuvent provoquer de la jalousie et de la haine de soi. Donc, arrêtez de checker ce que font vos amis sur Facebook, sortez de votre chambre et partez à l’abordage du vrai monde.

À lire -> La Cnil condamne Facebook à 150 000 euros d’amende pour traçage des internautes

Par Matthew Kirby, publié le 22/05/2017

Copié