AccueilÉDITO

RSF lance une plateforme pour poursuivre les enquêtes des journalistes assassinés

Publié le

par Cyrielle Bedu

Le projet Forbidden Stories a pour vocation de mettre fin à l’impunité des auteurs de crimes envers les journalistes.

Lancé par Reporters sans frontières (RSF), le projet Forbidden Stories entend continuer les enquêtes initiées par des journalistes assassinés, emprisonnés ou menacés. Financée par RSF et mis en place par la plateforme de journalistes d’investigation Freedom Voices Network, cette initiative a pour but de ne pas laisser inachevé le travail des 700 journalistes morts dans le cadre de leurs fonctions depuis 2006.

"Attirer l’attention sur les assassinats des journalistes, savoir sur quelles enquêtes sensibles ils travaillaient, c’est exercer une forme de pression médiatique sur la justice locale pour qu’elle élucide les faits", affirme dans 20 Minutes le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire.

De nombreuses histoires, comme le récent cas du meurtre de la blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, qui enquêtait sur les affaires de corruption dans son pays, ont inspiré les initiateurs du projet.

"Les plus grands journalistes d’investigation, originaires de différents pays, vont travailler avec nous de manière collaborative, au service de leurs confrères empêchés de faire leur travail. Nous avons une équipe de journalistes de RSF dédiés au projet. Ils sont dirigés par Laurent Richard, le fondateur de Cash Investigation", détaille-t-il également auprès de France 24.

Des vidéos postées sur une page YouTube expliquent de façon plus claire encore la démarche de Forbidden Stories :

À lire -> Meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia : l’État maltais sommé d’agir

À voir aussi sur konbini :