AccueilÉDITO

Pris d'une envie de vert, les talibans invitent tous les Afghans à se mettre au jardinage

Publié le

par Jeanne Pouget

Dans une déclaration, le leader des talibans en Afghanistan, Haibatullah Akhundzada, exhorte le peuple afghan à planter d'urgence plus d'arbres dans le pays. Les talibans auraient-ils soudainement des préoccupations écolos ? 

Une vallée de la province afghane du Nouristan. (seair21/Flickr/CC)

C'est une information très sérieuse rapportée par le site de la BBC : Haibatullah Akhundzada, fondamentaliste religieux et chef des talibans depuis mai dernier, a appelé les civils et les combattants afghans à "planter un ou plusieurs arbres fruitiers ou non-fruitiers, pour l'embellissement de la planète et pour rendre grâce aux créations du tout-puissant Allah". Oui, vous avez bien lu, les talibans se soucient... de la planète ! Peut-être que désormais les combattants seront donc plus préoccupés à faire du jardinage que le djihad. Si seulement...

Dans l'enregistrement diffusé dimanche 26 février, le chef des Talibans a ainsi ajouté : "Planter des arbres et l'agriculture sont considérés comme des actions bonnes et bénéfiques pour le monde et grandement récompensées dans l'au-delà". Le genre de déclarations somme toute assez rares de la part d'un chef terroriste... En effet, les messages des Talibans s'en prennent habituellement au gouvernement actuel du pays ou aux partisans de la coalition.

Conscience écolo ou simple propagande ?

En réalité, l'idée n'a rien d'absurde dans la mesure où le pays doit faire face à de sérieux problèmes de déforestation, notamment en raison du trafic illégal de bois de construction ou de chauffage. Mais pour Shah Hussain Murtazawi, le porte-parole du président afghan Ashraf Ghani, ce type de déclaration aurait un autre but : tromper l'opinion publique et lui faire oublier les crimes et destructions des terroristes.

Par ailleurs, la BBC rappelle que les talibans sont davantage associés à la production illégale d'opium, qui leur permet de percevoir des taxes sur les champs de pavot – une plante dont le pays est le plus grand producteur mondial. Et comme Haibatullah Akhundzada n'a pas précisé de quelles plantes il voulait parler...

Blague à part, si même les talibans se préoccupent de l'environnement, il ne reste plus qu'à convaincre Donald Trump et on sera peut-être enfin tous d'accord sur un point.

À voir aussi sur konbini :