Exclu : les débuts envoûtants de Claire Laffut et sa "Vérité" chantée dans un clip sensuel

Rencontre avec Claire Laffut, jeune artiste aux talents éclectiques qui vient de sortir son premier morceau, "Vérité", accompagné de son clip, réalisé par Jamie-James Medina. Une révélation aussi touchante que troublante.

(© Sarah Schumberger)

À 23 ans seulement, Claire Laffut possède déjà un début de carrière impressionnant. Effectivement, native d’un petit village du Brabant wallon, en Belgique, Claire a fait ses débuts dans le mannequinat dès l’âge de 18 ans, "cela me permettait de payer mon loyer et mes études", nous explique-t-elle.

Publicité

Seulement, si cet univers lui a ouvert des portes, il l’a également "beaucoup déstabilisée", nous confie-t-elle. C’est pourquoi, très rapidement, Claire a souhaité se tourner vers ce à quoi elle aspire depuis toujours : l’art, dans sa globalité. Et ce, afin d’exprimer au mieux sa créativité débordante.

Il y a quelques années déjà, Claire créait sa marque de tatouages éphémères, qui connut alors un franc succès. Cette idée lui était venue lorsque son père lui a annoncé vouloir se faire tatouer, ajoute-t-elle. La finesse extrême de ses dessins a su séduire des marques telles que See By Chloé, Alexander Wang ou encore H&M. Oui oui, rien que ça. Mais aujourd’hui, Claire a délaissé ce projet afin de se consacrer à ses deux passions : la musique et la peinture.

"Vérité", un premier morceau et un premier clip au charme envoûtant

Publicité

Après des mois de dur labeur, Claire Laffut dévoile ce vendredi 2 mars son (très attendu) premier morceau "Vérité", produit par le label Gum. Label qui s’avère être également celui de Woodkid ou de The Shoes – entre autres. Ce premier titre est le fruit d’une collaboration avec Tristan Salvati, producteur et multi-instrumentiste, qui a coréalisé ce premier EP à ses côtés. Si Claire possède une voix au charme envoûtant, elle est également l’autrice de ses chansons.

Effectivement, à travers ses morceaux intimistes, Claire souhaite se dévoiler et s’exprimer sincèrement quant à ses questionnements sur "qui j’étais et qui je suis réellement", précise-t-elle. De l’amour à l’adolescence, en passant par le désir, la mort ou encore son départ brutal de la Belgique pour Paris, Claire se met à nu, et le résultat est tout simplement épatant.

Ce premier EP dévoilera des morceaux aux ambiances totalement distinctes. "Chaque chanson a ses couleurs et son ambiance différente", ajoute-t-elle. Des titres que nous pourrons alors aussi bien écouter pour méditer, que pour décompresser. Le tout, c’est de réussir à les écouter attentivement, afin de cerner leur subtilité.

Publicité

Un clip réalisé par Jamie-James Medina

Son premier single "Vérité" est accompagné de son clip, car "nous n’allons pas sortir d’EP à proprement parler, nous avons choisi le procédé urbain, qui consiste à sortir clip par clip", nous explique-t-elle. Et pour un premier clip, Claire a fait fort. Effectivement, celui-ci a été réalisé par Jamie-James Medina, le (très) talentueux anglais basé à New York, qui a notamment réalisé les clips "No one knows me" de Sampha, ou encore "A Lizard State" de King Krule.

La jeune artiste nous confie être complètement "fan" du travail de ce dernier, ajoutant que pour un premier clip, "je n’aurais pas pu rêver mieux". Son clip "Vérité" dévoile alors des couleurs vives et une esthétique rétro, dans laquelle Claire assure avec timidité être là seulement pour dire la "vérité", car "elle n’a pas le temps pour tous ces faux sourires".

Publicité

Avec ce premier clip, "je voulais avoir une image forte dès le départ", nous précise-t-elle. Et le pari est très largement réussi. On vous laisse constater cela par vous-même.

Des inspirations soul, reggae, jazz et pop

Si Claire baigne dans la musique depuis son enfance, sa passion est arrivée un peu plus tard. En effet, "c’est en rencontrant mon petit ami Dylan, qui est batteur, que j’ai vraiment commencé à en faire", nous explique-t-elle. Ses inspirations sont multiples, regroupant aussi bien la fabuleuse Nina Simone que l’intemporelle France Gall, ainsi que Serge Gainsbourg, Amy Winehouse, Bob Marley ou encore Sade, King Krule, Frank Ocean et Lauryn Hill.

Des inspirations soul, reggae, jazz et pop qui dévoilent un grain de voix atypique, mêlant la fébrilité de sa jeunesse à une technicité indéniable. Et ce, sans même avoir pris des cours de chant ! C’est sur une instrumentation pop et mélodieuse que Claire révèle sa douce et délicate voix. Un savoureux mélange qui nous envoûte et séduit dès la première écoute.

Un imaginaire et un talent débordant, à seulement 23 ans

(© Charlotte Abramow)

Si Claire nous a conquis avec sa musique, ses peintures ne sont pas en reste. Loin de là. Effectivement, la jeune chanteuse est également artiste peintre, et ses œuvres à mi-chemin entre Cocteau et Miró – que l’on découvre sur son compte Instagram StudioClaireLaffut – sont tout bonnement sublimes. Au-delà du rendu épatant de ses pièces, ce qui est fascinant chez Claire, c’est son processus de création.

Cette dernière nous explique vouloir essayer "d’inventer [son] propre langage de signes, telle une écriture qui décrirait plusieurs émotions distinctes". Ajoutant : "J’essaie d’avoir un langage que j’associe en racontant des histoires des gens qui m’entourent ou de moi. J’interroge beaucoup les personnes sur leurs histoires d’amour par exemple, ça fait les lignes de mes tableaux".

"La musique nourrit ma peinture, et vice-versa"

Claire associe ses émotions à certaines couleurs, il lui est même assez naturel de dessiner ses paroles, nous confie-t-elle. Les symboles qu’elle invente viennent alors s’entremêler, représentant ainsi des thématiques, des souvenirs ou des questions. À l’occasion de la sortie de son single "Vérité", Claire a réalisé deux pièces colossales de 6 mètres de long, dans un atelier bruxellois.

"Par rapport à la musique, je sens quand une couleur révèle au mieux ce que ma chanson exprime et c’est souvent une évidence. Pour 'Vérité', le premier titre qui sortira, j’ai utilisé un bleu Yves Klein et des notes de jaune et rouge, les 3 couleurs primaires. J’ai voulu ces couleurs de base pour commencer. Concernant le bleu, c’est la couleur dominante dans les deux tableaux qui illustrent cette chanson. Car historiquement, c’est le pigment le plus difficile à obtenir, un peu comme la vérité…", nous explique Claire.

Claire nous précise qu’il y aura une pièce pour chaque morceau. Et on a déjà hâte de découvrir la suite. Si la jeune artiste nous confie être à la fois tétanisée et excitée quant à la sortie de son premier morceau, on peut aisément avancer que du haut de ses 23 ans, Claire Laffut a déjà tout d’une grande.

Claire Laffut détient un élan artistique hors pair, et son talent est si débordant qu’il en devient troublant. En attendant la sortie de ses prochains morceaux, on vous invite à écouter en boucle son premier titre entêtant, on ne s’en lasse pas. Promis, c’est la vérité.

(© Sarah Schumberger)

Par Manon Baeza, publié le 02/03/2018

Pour vous :