AccueilÉDITO

Comment la reine Elisabeth II a trollé en voiture le roi d'Arabie Saoudite

Publié le

par Louis Lepron

Depuis la mort du roi Abdallah d'Arabie Saoudite, les anecdotes fusent. Parmi elles, une concerne la reine Elisabeth II au volant d'un Land Rover et au fin fond de l'Écosse. 

Quelques jours après la mort du roi Abdallah d'Arabie Saoudite, une anecdote retrouvée par un certain Chris Doyle sur Twitter a refait surface. Tirée des mémoires d'un diplomate britannique (Sir Sherard Cowper-Coles) publiées en 2013 et s'intitulant Ever the Diplomat: Confessions of a Foreign Office Mandarin, elle met en scène la reine d'Angleterre Elisabeth II.

Nous sommes en septembre 1998. Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud n'est pas encore le sixième roi en son pays. Il le deviendra sept ans plus tard en 2005. De passage en Écosse, il porte le titre de prince héritier et déjeune au château de Balmoral, l'une des résidences privilégiées de la famille royale britannique, avec la reine. Cette dernière lui propose alors de faire un tour en voiture histoire de jeter un oeil à la propriété dont le terrain s'étale sur 200km2. Hésitation de la part de l'hériter.

Son ministre des affaires étrangères le pousse, il accepte. La voiture, une royale Land Rover, s'avance alors devant le château. Abdallah, comme prévu, monte à l'avant côté passager, tandis que son traducteur grimpe à l'arrière. Jusque-là, rien d'anormal.

Dans les mémoires, l'auteur poursuit ainsi l'histoire :

À sa grande surprise, la reine est montée sur le siège conducteur, allume le moteur et part. Les femmes n'ont pas - encore - le droit de conduire en Arabie Saoudite, et Abdullah n'avait pas l'habitude d'être emmenée par une femme, encore moins par une reine.

Sa nervosité va alors croître alors que la reine, une conductrice de l'armée lors de la Seconde Guerre mondiale [elle avait reçu à l'époque un entrainement en mécanique, ndlr], a commencé à aller plus vite, avec le Land Rover, le long des routes écossaisses étroites, n'arrêtant pas de parler. Bien que le traducteur et le prince hériter ont imploré la reine de ralentir et de se concentrer sur la route.

Comme nous l'évoquions à propos de la chronique de Sophia Aram, si les femmes d'Arabie Saoudite ont acquis le droit de vote en 2011, elles n'ont toujours pas la possibilité de conduire. À noter que dans le film The Queen (2006), une scène similaire avec la reine, mais sans le roi d'Arabie Saoudite, était adaptée pour le cinéma. Aussi, lorsqu'on cherche sur Internet une vidéo du monarque en train de conduire un Land Rover, on tombe sur une vidéo assez badass :