AccueilÉDITO

Cette réfugiée syrienne a sauvé 19 personnes avant de devenir nageuse olympique

Publié le

par Lydia Morrish

Les Jeux olympiques de Rio viennent de démarrer et le monde est à nouveau (un peu) uni. Les athlètes de différents pays échangent des poignées de mains et affichent leur solidarité. Mais une athlète mérite tout particulièrement nos éloges.

Yusra Mardini n'est pas une nageuse olympique comme les autres. C'est une réfugiée syrienne qui a fui Damas avec sa sœur pour échapper à la guerre. Même si sa vie semble maintenant bien plus douce que lorsqu'elle vivait à Damas, jusqu'à l'âge de 17 ans, la façon dont elle a rejoint l'équipe olympique des réfugiés est extraordinaire.

Après avoir traversé le Liban et le Turquie, Yusra, sa sœur Sarah et 18 autres personnes se sont retrouvées sur un canot pneumatique en direction de la Grèce. Lorsque le moteur a commencé à lâcher et le bateau à couler, les deux sœurs et deux autres bons nageurs se sont jetés à l'eau et ont nagé pendant trois heures et demie, tirant le bateau vers les côtes de l'île grecque de Lesbos. Vingt personnes ont ainsi été sauvées de la noyade. Alors qu'à cet âge, la plupart des adolescents arrivent à peine au bac, cette histoire prouve que Yusra Mardini est prête à tout affronter.

Lorsqu'elle raconte cette expérience qui lui a fait haïr la mer et l'océan, la nageuse explique :

"Nous étions les seuls à savoir nager, tous les quatre. D'une main je tenais la corde reliée au bateau et de l'autre je nageais en battant des jambes. Trois heures et demie dans l'eau très froide, votre corps n'en peut juste... plus. Je ne sais pas comment le décrire."

Après avoir sauvé leurs vies, Yusra et Sarah ont traversé la Macédoine, la Serbie, la Hongrie et l'Autriche. Leur destination était la capitale de l'Allemagne, Berlin, où elles sont maintenant installées.

Traduction : " 'Mon message pour ces Jeux : n'abandonnez jamais.'
Yusra Mardini : sans pays, sans drapeau, sans hymne. Elle a nagé dans la mer Égée pour fuir la Syrie. Elle nage maintenant aux Jeux olympiques de Rio."

À Rio, elle va se mesurer aux nageurs les plus talentueux du monde aux Jeux olympiques, auxquels elle participe pour la première fois. Elle a déjà passé l'épreuve du 100 mètres papillon, manquant les demi-finales à 10 secondes. Elle prendra part le 10 août à l'épreuve de nage libre dames.

Yusra était l'une des nageuses les plus talentueuses de Damas, mais à cause des dommages que les combats infligeaient à la ville, ravagée par un conflit de plus en plus violent, elle se retrouvait souvent à nager dans des piscines à moitié en ruines. Dans une interview donnée à The Independent, elle raconte :

"Parfois, à cause de la guerre, nous ne pouvions pas nous entraîner. Parfois, on nageait dans des piscines où le toit avait été ouvert par les explosions à trois ou quatre endroits."

Yusra Mardini prendra part à l'épreuve du 100 mètres nage libre dames, le mercredi 10 août à 18 heures (heure française).

Traduit de l'anglais par Celia Guillon

À lire -> Lawrence Okolie : de cuistot chez McDo à boxeur olympique

À voir aussi sur konbini :