AccueilÉDITO

Qui est Dapper Dan, l’homme qui a révolutionné la mode durant les 90’s ?

Publié le

par Manon Baeza

Depuis quelques mois, le nom de Dapper Dan est sur toutes les lèvres de la fashion sphère. Retour sur l’histoire de ce grand couturier, icône de la scène hip-hop des années 1980.

Le 29 mai dernier, Alessandro Michele était pointé du doigt lors de son défilé croisière. Effectivement, l’une de ses pièces phares ressemblait étrangement à une veste de l’emblématique créateur d’Harlem des années 1980, Dapper Dan. Depuis, son nom fuse dans de nombreux magazines mode, et il semblerait qu’il revienne à nouveau sur le devant de la scène, des décennies après au sein de la sphère mode. Pourquoi ? Retour sur l’histoire de cet incroyable créateur qui a révolutionné la mode et le hip-hop.

Les débuts de Dapper Dan

Daniel Day, plus connu sous le nom de Dapper Dan, est né au début des années 1950 dans le ghetto noir, vite abandonné à son propre sort. Une époque durant laquelle "le mode de survie local était de tout miser sur les apparences", tel que le souligne Madame Figaro. En 1982, Dapper Dan ouvre sa boutique, composée d’une seule table et de quelques chaises, sur la 125e avenue, à Harlem. La patte de Dapper Dan, c’est de savoir mélanger à la perfection la culture hip-hop aux marques de luxe.

Effectivement, le génial Dapper Dan est principalement connu pour créer des pièces aux coupes amples à partir de rouleaux de tissus siglés Louis Vuitton, Fendi ou encore Gucci. Des sigles qu’il a réussi à africaniser d’une main de maître, et qu’il vendait à des prix médiocres. D’ailleurs, à l’arrière de sa boutique ce sont des tailleurs sénégalais qui conçoivent ses créations. Si ses fausses pièces faisaient autant fureur, c’est avant tout parce qu’elles étaient vendues à partir de 20 dollars, tandis que pour un véritable T-shirt Gucci, il faut compter au minimum 430 dollars. Seulement, au-delà du coût, c’est aussi une question de pratique, car nombreux de ses clients n’avaient tout simplement pas le gabarit pour rentrer dans du Gucci, tel que le boxeur Mike Tyson.

Une icône pour la culture hip-hop des années 1980

Tel que le rapportait Elena Romero, "Dans les années 1980, les marques de prestige étaient nécessaires pour les rappeurs, elles leur permettaient de montrer qu’ils avaient rompu avec la pauvreté et atteint la 'fortune'".

Ses vêtements ont fait de lui une réelle référence pour tous les MC de l’époque. Les groupes les plus connus de cette période tels que Salt-N-Pepa, Run D.M.C., Public Enemy et les Fat Boys étaient tous habillés par le maître de la couture d’Harlem. Seulement, si le créateur connaît un carton plein auprès de ses clients, les maisons dont il reprenait l’iconique logo, se sont rapidement retournées contre lui. Louis Vuitton, Fendi et Gucci l’ont notamment attaqué en justice. Condamné pour vol de propriété intellectuelle, le créateur a dû mettre la clef sous la porte en 1992.

Après des procès et la fermeture de sa boutique, Dapper Dan ferait-il son grand retour ?

Une situation relativement ironique lorsque des années plus tard, ces mêmes maisons s’inspirent très fortement de son style "perfusé à l’exubérance et au logo". Celui qui fut accusé de violation de droit à la propriété intellectuelle, se fait aujourd’hui voler ses propres idées. Le comble. D’autant plus que le retour de l’imitation est de plus en plus en vogue au sein de la sphère mode depuis quelques saisons.

En mai dernier, en réponse à ces accusations de plagiat, le directeur artistique de Gucci, Alessandro Michele, expliquait avoir tout simplement souhaité rendre hommage au créateur phare des années 1980. En espérant, par la suite, pouvoir collaborer avec lui. Aujourd’hui, il semblerait que ses espoirs aient pris forme, car la dernière campagne Gucci pour hommes était réalisée en collaboration avec Dapper Dan. La capsule sera présente dans toutes les boutiques Gucci dès le printemps prochain. Une collaboration qui pourrait bien signer le grand retour du designer, tel que le souligne Dazed.

Dapper Dan a révolutionné la mode des années 1980, en rendant le style vestimentaire "fresh" plus tendance que jamais en "offrant une nouvelle jeunesse à la mode et au luxe", tel que le déclarait Ariel Wizman. Aujourd’hui encore, certaines marques de luxe se réapproprient le style du génie Dapper Dan. Un style qui perdurera tant il a bouleversé la fashion sphère. Il est devenu une réelle icône.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus, on vous recommande vivement le documentaire "Fresh Dressed" réalisé par Sacha Jenkins retraçant l’évolution de la mode hip-hop et ses créateurs phares.

À voir aussi sur konbini :