AccueilÉDITO

Après les résultats catastrophiques, les questions du nouveau code de la route retirées

Publié le

par Juliette Geenens

Face au taux de réussite désastreux du nouveau code de la route, constaté mardi 3 mai, des questions vont être retirées et des sessions gratuites seront ouvertes pour ceux qui ont échoué au test lundi dernier. 

Une fausse question élaborée <a href="http://www.goldenmoustache.com/les-questions-vraiment-difficiles-du-nouveau-code-de-la-route-178945/" target="_blank">par le site Golden Moustache</a> (Crédit Image : Golden Moustache)

Mardi 3 mai, on découvrait les résultats déroutants du nouveau code de la route, mis en place dans le cadre de la réforme du permis de conduire. 1000 questions inédites ont été ajoutées et apparemment, elles ont complètement déstabilisé les élèves : pour la session de lundi 2 mai, seuls 16% des candidats ont passé le test avec succès. Avant la réforme, trois quarts des futurs conducteurs repartaient avec le code en poche, en moyenne. Heureusement, pour les futurs candidats, des mesures vont être prises afin de rééquilibrer les chances de tous les élèves face à cet examen théorique nouvelle génération.

À partir du 10 mai, Le Monde rapporte que des questions seront retirées, de manière provisoire, suite à une décision de la délégation à la sécurité et à la circulation routière, prise le mercredi 4 mai. Elles seront réhabilitées progressivement, certaines reformulées, le but étant faciliter la familiarisation des candidats à ces énoncés, revus pour la réforme du permis du conduire.

Ceux qui n'ont pas réussi le test ce lundi peuvent s'inscrire, gratuitement, à des sessions qui ont ouvert des places supplémentaires prévues à cet effet. Enfin, pour les élèves qui n'auraient pas reçu un apprentissage adapté à la réforme, l'administration envisage de publier des séries inédites de questions sur les réseaux sociaux et sur Internet.

Un retour sur décision

Sur Europe 1, mardi 3 mai, Emmanuel Barre, délégué interministériel de la sécurité routière, n'avait pas l'intention de suspendre les questions. Il suggérait plutôt aux apprentis de patienter une à deux semaines avant, de renforcer leur formation par la même occasion, laissant ainsi le temps aux auto-écoles qui n'ont pas encore adapté leur enseignement à la réforme, de s'équiper correctement en logiciels et en livrets du code, mis à jour.

Il affirmait également qu'un comité était actuellement en train de revoir certaines questions, qui abordent désormais d'autres thématiques : l'éco-conduite, les nouvelles technologies et les usagers vulnérables.

À voir aussi sur konbini :