AccueilÉDITO

Quand Steve Jobs conseillait Bill Clinton sur le choix de ses ministres

Publié le

par Astrid Van Laer

Lundi 23 octobre, des documents datant de 1996 ont été exhumés par Gizmodo. On y apprend que feu Steve Jobs, le créateur d’Apple, avait envoyé un courrier à l’adresse de Bill Clinton pour lui glisser quelques noms de ministres potentiels.

Lundi 23 octobre, Gizmodo, un site américain spécialisé dans la technologie, a fait quelques recherches dans de vieux cartons, vestiges de la présidence de Bill Clinton, et est tombé sur des documents quelque peu insolites.

À l’occasion de la réélection de Bill Clinton, en 1996, le créateur d’Apple avait envoyé à ce dernier un courrier pour le féliciter. Mais, loin d’être une simple lettre de félicitations, la missive de l’homme d’affaires contenait des recommandations concernant des ministres potentiels pour le futur gouvernement, à l’image du patron d’Intel, Andy Grove.

D’après Steve Jobs, ce dernier aurait fait un très bon ministre, car "même s’il [n’a] pas d’expérience publique, [il est] capable d’apprendre [très] rapidement". Ce courrier, traduit par Le Monde, ressemble dans la forme à la lettre de recommandation qu’un professeur aurait pu rédiger pour aider un ancien élève à trouver un emploi :

"Andy est au cœur de la révolution de l’information qui explose en ce moment. Il pourrait apporter beaucoup de points de vue personnels à la stratégie de défense, et à l’usage qu’elle fait des technologies de l’information (commandement et contrôle, renseignement…).

Il pourrait faire office d’arme secrète pour changer nos points de vue et réfléchir à la défense, au moment où notre nation fait face à de nouveaux rôles mondiaux et limitations fiscales. Au cours de ma vie, je n’ai jamais rencontré de meilleur manager (pas même Dave Packard [Hewlett-Packard] et Bob Noyce [Texas Instrument]). "

Malgré ses efforts, l’ancien chef d’État américain l’avait poliment remercié, expliquant qu’il avait déjà fait son choix, avant de lui souhaiter de passer de bonnes vacances en famille.

À lire -> Bientôt une rue Steve Jobs à Paris ? Verts et communistes posent leur véto

À voir aussi sur konbini :