AccueilÉDITO

Quand le pape François fait l'éloge de youtubeuses beauté

Publié le

par Ariane Nicolas

Le pape a reçu 11 youtubeurs, dimanche. L'occasion de célébrer la beauté, dont deux invitées étaient les ambassadrices.

Le pape François est un souverain pontife connecté, et il veut le faire savoir. Dans le cadre d'un congrès dédié à l'enseignement et la jeunesse, dimanche 29 mai, François a accueilli au Vatican 11 youtubeurs venus du monde entier. Parmi eux, des youtubeurs jeu vidéo ou société, mais aussi deux youtubeuses beauté : la Britannique Louise Pentland, aka "Sprinkle of Glitter", et l'Américaine Dulce Candy – cette dernière ayant aussi fait parler d'elle sur des questions plus profondes, liées à l'immigration et sa "mexicanité".

Il faut donc imaginer le pape François dans la salle du Synode au Vatican, pour ces "Scholas Occurentes", face à un parterre de célébrités à l'ancienne (George et Amal Clooney, Salma Hayek, Richard Gere...) et 11 jeunes stars de Youtube, venues de dix pays différents, selon le blog de YouTube. Loin d'esquiver la question, François s'est livré à un éloge non seulement d'Internet, mais aussi précisément des youtubeuses beauté, selon le Guardian :

"Vous pouvez vous créer une identité virtuelle, vous appartenez à ce cercle, au moins virtuellement. À partir de là il vous est possible de suivre un chemin fait d’optimisme et d’espoir.

Je me réjouis que vous meniez ce type de travail, que vous suiviez le chemin de la beauté. Prêcher et montrer la beauté aide à contrecarrer l’agression."

Aucun Français invité

Outre les deux jeunes femmes, point d'EnjoyPhoenix ni de Norman mais Lucas Castel (Argentine),Matemática Río (Brésil), Hayla Ghazal (Émirats arabes unis), Matthew Patrick (États-Unis), Jamie and Nikki (Australie), Greta Menchi (Italie), Los Polinesios (Mexique) et anna RF (Israël).

François entouré de 11 youtubeurs du monde entier, au Vatican, le 29 mai. (Googleblog.com)

D'après le blog de YouTube, "durant leur conversation avec le pape, ces créateurs ont soulevé plusieurs problèmes dont ils se sentent responsables en tant que personnalités publiques, comme les droits des migrants, l'égalité femme-homme, la solitude, l'estime de soi et d'une manière générale, les questions de diversité".

Paradoxalement, aucune vidéo de l'événement n'est encore disponible. Chaque youtubeur sera libre de poster un message pour revenir dessus, ou pas.

À voir aussi sur konbini :