Cette extension va vous aider à reprendre le contrôle sur votre fil Facebook

Pour sensibiliser au profilage opéré par Facebook, le site ProPublica a lancé une extension Chrome qui permet de contrôler les "centres d'intérêts".

capture

Facebook a totalement saisi la somme de paradoxes de mon esprit torturé.

Sur Facebook, l'option "préférences publicitaires" n'a rien de nouveau. Vous le savez probablement, le réseau social passe son temps à scruter ce que vous dites, quelles pages vous visitez et quel contenu vous intéresse pour tenter de dresser un portrait-robot de votre personnalité.  Séries, films, équipe de foot, mode de vie et même sensibilité politique : l'algorithme de Facebook aime se croire capable de vous définir fidèlement, pour mieux vous proposer des publicités qui correspondront exactement à vos désirs. Tout ça, vous le savez, et vous êtes même probablement allé jeter un œil à la liste de goûts qu'il vous a attribuée lors de la dernière mise à jour de l'algorithme, en août dernier. Mais depuis, êtes-vous seulement retourné voir quelles nouvelles "préférences publicitaires" ont été ajoutées à votre profil ? Non, probablement pas.

Publicité

C'est là que ProPublica intervient. Le site d'information américain, adossé à un organisme à but non lucratif, qui lance cette semaine une série d'enquêtes sur les algorithmes de profilage, a mis au point un petit outil aussi simple que ludique pour vous rappeler à quel point, sur l'Internet contemporain, chaque service que vous utilisez tente par tous les moyens de récupérer un maximum d'informations personnelles. Baptisé "What Facebook Thinks You Like" (Ce que Facebook pense que vous aimez"), l'extension réservée à Chrome récupère automatiquement toutes vos "préférences publicitaires" – pardon, celles que l'algorithme à décidées pour vous – et les affiche.

Une fois ces données visibles, vous pouvez contribuer à l'enquête de ProPublica en notant leur exactitude par rapport à vos goûts réels, afin d'estimer la fiabilité de l'algorithme (à titre personnel, si Facebook sait exactement comment je m'informe, il est complètement à côté de la plaque lorsqu'il s'agit des positionnements sociétaux). À vous de voir, comme l'explique Numerama, si vous choisissez d'aider Facebook en confirmant ce qui vous correspond, ou si vous décidez de le troller en répondant n'importe quoi. L'important, c'est que vous restiez alertes, en contrôlant régulièrement ce que l'algorithme pense de vous.

Par Thibault Prévost, publié le 30/09/2016

Copié

Pour vous :