Non mais comme pyjama, pourquoi pas…

Avec Project Muze, Google met son IA au design textile (sans succès)

À l'occasion d'un partenariat avec le site de vente de fringues Zalando, Google a appliqué une méthode de machine learning pour tenter de créer des vêtements novateurs. Raté.

capture3

Non mais comme pyjama, pourquoi pas... (© Project Muze)

Nouvelle lubie robotique pour Google : après avoir appris à son réseau neuronal artificiel TensorFlow à peindre (via DeepMind), à composer de la musique et écrire des histoires (via Magenta), l'entreprise s'est attaquée à un nouveau pan de l'art humain en appliquant à la création textile sa méthode de deep learning (une voie de recherche qui devrait à terme nous permettre de créer des intelligences artificielles).

Publicité

Le projet, baptisé Muze et réalisé en partenariat avec la site de ventes en ligne Zalando, propose de créer des vêtements  uniques et originaux en fonction des goûts du client. En théorie, le processus a tout du tour de magie : un petit tour sur le site dédié, quelques réponses à un questionnaire sur vos goûts artistiques, votre humeur et votre personnalité et l'IA vous concocte une tenue personnalisée, assortie sur mesure et totalement unique.

Si la tenue ne vous plaît pas au premier abord, vous pourrez continuer à répondre à des questions — "Quel serait votre endroit de prédilection ?" — pour affiner votre portrait psychologique. Du génie ? Attendez de voir les tenues.

Capture

(© Project Muze)

Publicité

Piur une soirée à thème "Arlequin", à la limite..

Pour une soirée à thème "Arlequin", à la limite.. (© Project Muze)

On ne sait pas trop ce qui cloche, mais ce qui est clair, comme l'explique Engadget, c'est que ça ne fonctionne pas. Pire : c'est laid, pas pratique, impossible à porter, et pas innovant pour un sou.

À titre personnel, TensorFlow m'a concocté une combi fuschia moulante aux textures gélatineuses, absolument idéale pour sortir acheter du pain. Lorsque, plutôt échaudé par le résultat, j'ai réclamé de répondre à d'autres questions, la tenue a évolué selon mes réponses.

Publicité

Exemple : en définissant mon caractère comme "extrêmement introverti", puis "optimiste", TensorFlow a fait passer la tenue du rose pétant au gris muraille (idéal pour passer inaperçu), puis au vert forestier. Sur une vingtaine de questions, la machine a alterné entre l'excentrique et le carrément ridicule, sans jamais parvenir à sortir une tenue vaguement normale. Un rapide coup d'oeil aux atrocités de la galerie de tenues confirmera le pressentiment. Créateurs, créatrices, rassurez-vous : l'IA n'est pas encore prête à vous remplacer.

Par Thibault Prévost, publié le 09/09/2016

Copié

Pour vous :