People are silhouetted as they pose with laptops in front of a screen projected with a Facebook logo, in this… Lire la suite

Voici les trois principaux profils d'utilisateurs sur Facebook

Les premières conclusions du projet Algopol viennent d'être révélées. On en apprend plus sur les profils des utilisateurs Facebook. 

Le projet Algopol a été lancé en décembre 2013 par les chercheurs du CNRS (Centre national de recherche scientifique), Linkfluence et Orange Labs. Comme le révèle Pixels, les premières conclusions du rapport viennent de tomber et elles nous en apprennent plus sur les habitudes des utilisateurs de Facebook.

12 700 internautes se sont prêtés au jeu et ont accepté d'installer l'application Algopol qui a permis aux chercheurs d'accéder à leurs données personnelles, de leurs amis à leur activité (partage, interaction) sur le réseau social. Trois catégories se sont dégagées des résultats.

Publicité

La première est l'utilisateur "qui est le plus actif sur sa page personnelle" c'est-à-dire qui se met le plus en avant et qui attend de battre son record de likes après chaque publication. Il correspond à 15% des internautes interrogés, nommés les "égocentrés" . Le deuxième profil le plus répertorié concerne celles et ceux qui partagent des publications sur les murs de leurs amis du genre : "Tiens, regarde, une vidéo de chat trop mignon lol". 30% des utilisateurs font partie de cette catégorie.

À lire : Ces 9 comportements devraient être bannis de Facebook

Le groupe qui a le plus pourcentage le plus élevé est constitué de "spectateurs et partageurs" autrement dit des gens qui scrollent les pages des autres et qui publient de temps en temps sur leur mur pour faire un petit coucou et informer qu'ils sont toujours là.

Publicité

Des partages en fonction de la catégorie socio-pro

Au-delà de ces trois catégories, le projet nous permet d'en savoir plus les habitudes des adeptes du réseau de Mark Zuckerberg. Une carte recense les sites les plus visités par les internautes. Répartis en différentes couleurs, les médias étrangers et francophones apparaissent en rouge, les sites dits de "loisir" tels que Soundcloud, MinuteBuzz, Pinterest sont indiqués en bleu. En vert, on retrouve Konbini, Les Inrocks, Brain Magazine, KissKissBankBank et en jaune des sites ciblés jeux vidéo ou culture geek.

Carte 1

Cliquez sur la carte pour l'agrandir (Source : Pixels)

Certains noms de domaine se retrouvent côte à côté car les personnes qui les ont cités ont généralement cité les deux. Comme le remarque Pixels, une personne ayant partagé un lien du Monde est éloignée de celle qui a partagé une info venant d'un site de jeu vidéo par exemple.

Publicité

Toutes ces tendances sont classées selon la catégorie socio-professionnelle de la personne qui partage le lien du site en question. Les utilisateurs provenant de professions libérales consultent et mettent sur leur profil des articles provenant de sites d'informations souvent étrangers (ce que l'on peut voir grâce au halo violet sur la carte). Les ouvriers et employés ont plus tendance à partager des contenus de sites de loisir ou de médias grand public.

Les jeunes qui font partie de la première grande catégorie citée en début d'article ne sont pas vraiment enclins à partager des contenus de médias d'information. Ils préfèrent la "culture" et le "loisir". Mais comme le dit Pixels, l'étude n'est pas complète et certaines catégories de la population n'ont pas été assez interrogées comme les femmes et les plus de 30 ans. De plus, Facebook devrait changer son fonctionnement d'ici deux semaines, rendant la suite du projet compliquée.

Par Fanny Hubert, publié le 20/04/2015

Copié

Pour vous :