AccueilÉDITO

L'Inde élit la première maire transgenre

Publié le

par Naomi Clément

Pour la première fois en Inde, et sûrement dans le monde, une femme transgenre vient d'accéder à des fonctions politiques. Une victoire d'autant plus inattendue que cette dernière est issue de la communauté des Intouchables.

Madhu Bai Kinnar, femme transgenre élue maire le 4 janvier 2015

L'Inde, avec son archaïque système de castes, est souvent considéré comme un pays plein de conservatisme, où les discriminations sont fortes et les mutations sociales limitées. Pourtant, la plus grande démocratie du monde vient de frapper fort, et de façon pour le moins inattendue : une femme transgenre vient d'accéder à des fonctions politiques, pour la première fois dans le pays (et dans de nombreux autres).

Madhu Bai Kinnar a en effet remporté dimanche 4 janvier dernier l'élection municipale de Raigarh, dans l'État de Chhattisgarh (situé au centre de l'Inde), en battant de plus de 4 500 voix son rival du Bharatiya Janata Party (le parti nationaliste hindou lié au Premier ministre Narendra Modi), comme le rapporte le site de la chaîne indienne NDTV. Née homme mais devenue femme, la victoire de Madhu Bai Kinnar est d'autant plus inattendue que cette dernière est issue d'une des communautés les plus mal vues du pays.

Transgenre et intouchable

Cette hija (une femme dans le corps d'un homme, en indien) de 35 ans est en effet issue de la communauté des Dalits, plus connue sous le nom des Intouchables, dont les membres sont considérés comme complètement exclus du système des castes.

Bien que l'article 15 de la Constitution de l'Inde interdit les discriminations fondées sur les castes, celles-ci continuent de jouer un rôle majeur dans la société d'aujourd'hui, et privent bien souvent les individus issus des plus basses de toute ascension sociale majeure.

Aussi, avant de devenir maire de Raigarh, Madhu Bai Kinnar aurait passé une partie de sa vie à danser et chanter dans les trains de son pays pour survivre, comme le souligne la NDTV. Consciente de son ascension, la nouvelle maire déclarait d'ailleurs après son élection :

Les gens ont montré qu'ils avaient confiance en moi. Je considère cette victoire comme de l'amour et des bénédictions qui me sont envoyés. Je ferai tout mon possible pour accomplir leurs rêves.

L'Inde, précurseur en matière de genre ?

La victoire de Madhu Kinnar est donc double : d'une part, elle tend un peu plus à abolir le système des castes. D'autre part, elle encourage la reconnaissance d'un troisième genre en Inde.

Cette reconnaissance a déjà été amorcée en avril dernier, après que la Cour suprême indienne a décidé de reconnaître les transgenres comme un troisième genre, ni féminin, ni masculin. Deux mois seulement après cette annonce majeure, une chaîne de télévision indienne engageait d'ailleurs un présentateur transgenre. Preuve que l'Inde peut être un exemple pour le monde entier, dont la plupart des grandes démocraties peinent encore à reconnaître la simple existence des personnes transgenres.

À voir aussi sur konbini :