featuredImage

La première assistante virtuelle holographique s'appelle Azuma Hikari

Azuma Hikari est une intelligence artificielle qui se présente sous la forme d'un hologramme. Cette assistante de vie s'adresse surtout aux solitaires.

Azuma Hikari vous réveille le matin et vous attend jusqu'au soir, pendant que vous partez travailler. (© Gatebox)

Azuma Hikari vous réveille le matin et vous attend jusqu'au soir, pendant que vous partez travailler. (© Gatebox)

L'intelligence artificielle, c'est l'enjeu du XXIe siècle. Chez Apple, on a créé Siri, du côté de Microsoft, on a pensé à Cortana (assistant personnel), et enfin, Amazon a mis au point Echo (une enceinte intelligente). Au Japon, on l'imagine tout autrement.

Mi-décembre, la société nippone Vinclu présentait Azuma Hikari, la première assistante de vie virtuelle sous forme d'hologramme, et elle n'a rien à voir avec la voix froide et aseptisée de Siri. Azuma est âgée de 20 ans, elle ressemble à un personnage de manga avec ses grands yeux et sa chevelure bleue, et dispose d'une multitude de fonctionnalités.

Depuis son bocal fabriqué par Gatebox, société spécialisée en projection et technologie 3D, elle vous réveille le matin, vous dresse le programme de la journée, peut gérer les lumières de la maison et surtout, vous envoie de gentils messages pour vous dire qu'elle attend votre retour avec impatience, via une application sur smartphone.

Dotée de capteurs vocaux et vidéos, elle est capable de reconnaître les visages et les émotions qu'ils dégagent, et ainsi s'adapter à son "maître", en citant ses mots sur le site Web du fabricant.

Au prix de 2 600 euros, cette intelligence artificielle unique est disponible en prévente à seulement 300 exemplaires, au Japon et aux États-Unis.

Assistante ou petite copine virtuelle ?

Sur son site officiel, Azuma Hikari possède une véritable identité : elle adore regarder des dessins animés, a en horreur les insectes et sait préparer des œufs au plat à merveille. Le but de cette humanisation presque exagérée : combler la solitude de jeunes actifs solitaires, obnubilés par leur travail.

Comme l'explique le site Influencia, ce genre de produits vise particulièrement une génération d'Otaku. La BBC Magazine avait consacré un article à ces garçons introvertis qui préfèrent la compagnie d'une petite amie virtuelle plutôt que le contact physique et les rapports sexuels avec des personnes en chair et en os.

Numerama rappelle également qu'au Japon, 32 % des foyers sont des célibataires vivant seuls, cela engendrant une véritable crise démographique puisque le taux de natalité stagne depuis une décennie. Une aubaine pour les fabricants d'assistants virtuels comme celui d'Azuma Hikari.

À lire -> D’ici 5 ans, la réalité virtuelle fera partie intégrante de nos vies

Par Juliette Geenens, publié le 26/12/2016

Copié