AccueilÉDITO

Primaire de la gauche : les derniers résultats présentés sont... faux

Publié le

par Cyrielle Bedu

Le Parti socialiste souhaitait une forte participation à la primaire de la gauche, afin d'asseoir la légitimité du candidat désigné. Mais, alors que le premier tour s'est achevé hier, personne ne semble être d'accord quant au nombre de votants de ce scrutin. Et des résultats, publiés, se sont avérés être... faux.

© Parti Socialiste/Instagram

Benoît Hamon est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire, suivi par Manuel Valls, ancien Premier ministre de François Hollande. Dimanche 22 janvier à la mi-journée, le président du comité national d'organisation de la primaire, Christophe Borgel, annonçait 400 000 participants sur 63 % des bureaux de vote (en 2011, la participation était de 800 000 votants sur les deux tiers des bureaux de vote). Mais pour Christophe Borgel, cette faible participation était due au froid.

Dans la soirée, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis déclarait que le scrutin avait été une réussite, entrant "dans l'épure" des objectifs que le PS s'était fixée. Sans donner de chiffres.

Mais plus tard encore dans la soirée, le président de la Haute autorité de la primaire, Thomas Clay, annonçait que la participation se situait entre "1,5 million et 2 millions et demi de votants, sans doute plus proche des 2 millions". Il donnait également les résultats provisoires du scrutin  : Benoît Hamon emportait 35,21 % des voix et Manuel Valls 31,5 % sur 3 090 bureaux de votes dépouillés (le nombre total des bureaux de vote étant de  7 530).

L'écart entre le nombre de votants de la mi-journée et celui du début de soirée était donc très important. Comme le remarquait le site du magazine Marianne, à 21 h 30, le compteur de participation présent sur le site de la Primaire citoyenne était sous la barre du million, avant de disparaître mystérieusement. À la fin de la soirée électorale, vers 23 heures, un nouveau chiffre de participation était donné, en dessous cette fois du million et demi annoncé le même soir par le président de la Haute autorité, et encore plus loin donc des 2 millions également annoncés par Thomas Clay.

Dans ses tweets de ce lundi 23 janvier, la Haute autorité de la primaire de la gauche appelle à mettre fin à la polémique autour des chiffres et annonce que sur 95 % des bureaux de vote, la participation se chiffre à 1,6 million de votants.

Des résultats... faux ce matin

Sauf qu'il y a un léger souci : bien que, sur le site de la primaire citoyenne, le nombre de participants au scrutin ait augmenté, car 95 % des bureaux sont pris en compte, les pourcentages attribués aux candidats restent les mêmes que la veille.

C'est ainsi que Libération s'est rendu compte de la supercherie : si 350 000 votants ont été ajoutés entre 0 h 45 et 10 heures du matin ce lundi 23 janvier, donnant un total de 1,6 million de votants, les pourcentages sont... toujours les mêmes, à la virgule près.

Et le quotidien de préciser qu'un détail justifie ce (gros) problème de calcul, donnant des résultats faux : il existe un écart de 160 voix entre le total des votants et l'accumulation de chaque voix des sept candidats. Soit un pourcentage de 0,01 % qui manque. Oups.

À gauche, les résultats à 0 h 45, à droite à 10 heures du matin, ce lundi 23 janvier. Au milieu, des résultats faux. (Capture d'écran du site du Parti socialiste)

En somme, entre 0 h 45 et la diffusion des résultats finaux à 10 heures ce matin, le site du Parti socialiste n'a pas (réellement) pris en compte près de 20 % des bulletins, les partageant de manière proportionnelle aux différents candidats en fonction de leur résultat de la veille.

À voir aussi sur konbini :