Le premier magasin bio 100% sans emballage a ouvert ses portes à Paris

L’enseigne des magasins Biocoop, ouvre une nouvelle boutique éphémère du 4 novembre au 30 décembre à Paris : "Biocoop 21", bio, 100% vrac et 100% sans emballage.

Si le concept de vente en vrac se démocratise auprès des consommateurs depuis plusieurs années, "Biocoop 21" va plus loin que la vente de produits classiques de type légumineuse et oléagineux. La boutique teste actuellement plus de 250 références sans emballage comme le yaourt, le miel, l’huile d’olive, le vin, le liquide vaisselle ainsi que d’autres produits de santé.

Malgré les apparences, rien de bien compliqué pour le transport de vos courses sans emballage. On vient avec ses propres contenants de type bocaux, sachets, ou autre sacs en tissus, que l’on remplit soi-même, selon les proportions souhaitées.

Publicité

Pour les novices en manutention recyclable, pas de panique, le magasin propose des bocaux en verre et de pochons en coton, 100% recyclables bien entendu. Pour les plus réticents, on vous rassure : c’est avant tout une question d’habitude, et de réflexe, un peu à l’image de l’abandon des sacs plastique dont on se passe finalement très bien.

Ce nouvel espace test baptisé à l’occasion de la COP21 a pour objectif, si l’expérience est concluante, de se pérenniser. L’enseigne Biocoop souhaite ainsi prendre part aux débats inhérents du mois prochain sur le climat. Notamment via la question cruciale du gaspillage et des déchets. Et la question n’est pas des moindres : chaque année nous produisons 4 milliards de tonnes de déchets à l’échelle de la planète.

I Stock / Getty

Publicité

Objectif "zéro déchet"

La qualité du bio est souvent mise en perspective avec son prix, plus élevé. Or le vrac a l’avantage de faire baisser les coûts relatifs aux emballages qui représentent environ 15% d’un produit. À chaque passage en caisse vous payez en effet le produit contenu mais aussi son contenant, dont le tarif varie souvent en fonction de celui des matières premières (aluminium, acier, plastique).

Le vrac a donc un intérêt écologique mais aussi économique, que nos compatriotes canadiens et américains ont bien compris depuis des années. Et pour cause, le bio 100% vrac et sans emballage est loin d’être novateur outre-Atlantique. Mieux : le concept est très populaire et adopté de façon très naturelle par les citoyens. Notamment dans l’Oregon, à San Francisco ou encore à Montréal, régions et villes pionnières dans le recyclage des déchets.

Dubitatifs ? Nous vous recommandons la lecture du très sérieux best-seller Zéro déchets de la bloggeuse franco-américaine à succès Béa Johnson installée aux États-Unis depuis 20 ans. Sorti en 2013, le livre issu de son blog éponyme aux 8 millions de vues, relate son changement de vie radical lorsqu’il y a 6 ans elle s’installe à San Francisco avec sa famille : du consumérisme américain à outrance elle passe à un mode de vie strict tendant vers le zéro déchet.

Publicité

Une nouvelle façon de consommer qui lui permettrait aujourd’hui de faire 40% d’économies. Une success story qui intéresse en haut lieu : Béa donne désormais des conférences dans le monde entier et conseille de grandes chaînes de supermarchés pour les guider vers la réduction de leurs emballages.

L’ouverture en France de ce premier magasin bio 100% vrac et 100% sans emballage, bien qu’il soit éphémère, est un pari qui réussira, espérons-le, à nous tourner vers une nouvelle façon de consommer, plus économique et plus responsable.

MAGASIN BIOCOOP 21
14 RUE DU CHÂTEAU D’EAU
PARIS 10ÈME
OUVERTURE DU 4 NOVEMBRE AU 30 DÉCEMBRE 2015
DE 10H À 20H DU LUNDI AU SAMEDI

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 05/11/2015