AccueilÉDITO

Pour le premier avril, Reddit a créé une incroyable fresque collaborative

Publié le

par Thibault Prévost

Habituée des expériences sociales à grande échelle, la plateforme Reddit a proposé à ses utilisateurs de créer une gigantesque fresque numérique, pixel par pixel. Merveilleux.

Les administrateurs de Reddit auront finalement réussi à égaler le niveau d'originalité de leur expérience du printemps 2015, un incroyable jeu basé sur un bouton (que chaque utilisateur ne pouvait presser qu'une seule fois) et un compte à rebours, débuté le 1er avril , qui avait réuni un million de comptes pendant près de trois mois pour finir par générer des guerres internationales entres des sectes semi-religieuses dans la quête maudite d'une grande révélation finale. Non, rien n'égalera jamais la folie illuminée du Bouton, mais le projet de cette année, baptisé Place, a quand même fait très fort.

Comme avec le Bouton, le concept est d'une simplicité enfantine : le 31 mars, les administrateurs du site mettent à disposition de la communauté un espace vide de 1 000 pixels sur 1 000, avec des instructions dignes de la Pythie de Delphes :

"Ceci est une toile vide.
Vous pouvez placer une tuile dessus, mais attendre pour une autre.
Individuellement, vous pouvez créer quelque chose.
Collectivement, vous pouvez créer plus."

Concrètement, chaque utilisateur ayant créé un compte avant le 1er avril pouvait zoomer sur n'importe quelle zone de cette "toile" vide, sélectionner un pixel parmi le million disponibles, choisir une teinte et le coloriser. Une fois la manœuvre effectuée, chaque utilisateur devait attendre cinq minutes avant de pouvoir rééditer l'opération. La création individuelle insignifiante face au projet collectif : les utilisateurs ont tout de suite compris où leurs administrateurs voulaient en venir.

La plus grande bataille de Paint de tous les temps

La suite ? Une fresque vivante, ondulatoire, réalisée en près de 72 heures, qui enfante un kaléidoscope virtuel gigantesque et insensé, libertaire, drôle, malpoli, irrévérencieux, tempétueux, identitaire et multiculturel : l'enfant surdoué des Internets en pleine épiphanie créatrice. Ou, comme le résume Ars Technica, la plus grande bataille de MS Paint par équipe jamais organisée sur Internet.

Regardez le timelapse de la performance, vous n'aurez jamais rien vu de tel. Au début, la confusion règne alors que les premières équipes se forment spontanément pour coordonner les créations. Le patriotisme étant encore rassembleur, les premiers drapeaux émergent, avant de se mêler. Viennent ensuite des autoroutes, là encore symboliques de l'architecture des systèmes d'information. Arrive enfin la déferlante de références iconographiques à la pop culture et l'art classique – de la Mona Lisa au prisme de Pink Floyd –, qui se met à pulser sur la toile de manière incontrôlée.

Des empires monochromes se développent et meurent de leurs ambitions de conquête ; des putschs ont lieu sur le drapeau américain ; des alliances se forment et des slogans s'affichent, éphémères et déjà engloutis sous la marée de pixels. Le tout est à la fois un incommensurable bordel et un joyau de coordination, chaque image requérant l'effort parfaitement exécuté de centaines, milliers, voire dizaines de milliers d'êtres humains. Après trois jours d'efforts, le jeu s'arrête et vient alors l'heure des conclusions.

Pour une fois, les trolls noyés sous la masse

Au niveau symbolique, les métaphores révélatrices sont légion – une analyse du projet à l'aune de la philosophie guerrière de Sun Tzu prendrait des heures, tant la dynamique de ces guerres de pixels est fascinante –, mais une autre leçon intéressante à tirer du projet Place réside comme l'explique Ars Technica dans ce qui, justement, n'est jamais apparu sur la toile blanche : le trolling, les propos haineux, les croix gammées et autres joyeusetés fascisantes. À l'heure où les démonstrations de force collective sur Internet sont hélas le fruit des légions malfaisantes de l'alt-right américaine – capables de transformer un chatbot de Microsoft en adorateur d'Hitler ou d'infecter Reddit et son pluralisme d'opinion plus efficacement qu'une MST après un week-end d'inté – les adorateurs dévoyés de la grenouille Pepe n'ont littéralement pas existé sur la toile collective. Une fois n'est pas coutume, les trolls ont été noyés dans la masse.

Pour ce 1er avril 2017, Reddit réussit donc encore une fois l'impossible : nous montrer que même par fulgurances l'esprit profondément communautaire d'Internet existe toujours, et qu'il est possible de lutter, et même d'éradiquer par moments, la parole et l'iconographie de haine qui prolifèrent sur les plateformes communautaires, à condition d'être suffisamment nombreux et coordonnés.

Alors que les forces de la discorde ont réussi à imposer la réalité parallèle de la fake news diffamatoire et calomnieuse sur la surface de l'Internet, Reddit a réussi à imposer à son tour un système, un univers parallèle dans lequel diffuser un message haineux et le maintenir visible nécessite un déploiement d'effort bien plus important que de l'effacer. L'espace de trois jours, Internet est redevenu beau, et nous disposons désormais d'une bannière éternelle pour la coopération en ligne. Merci, Reddit.

À voir aussi sur konbini :