Pourquoi la fermeture de DpStream ne va rien changer

Hier, la justice a ordonné aux fournisseurs d'accès internet (FAI) d'empêcher la consultation de plusieurs plateformes de streaming, dont le populaire site DpStream.TV. Une décision qui ne risque pas pour autant changer les habitudes des consommateurs de streaming.

Le célèbre site de streaming DpStream.TV ainsi que 15 autres sites vont bientôt ne plus être disponibles. En cause ? Une décision de justice qui a estimé que le réseau Allostreaming, dont font partie tous les sites incriminés, était "entièrement dédié ou quasiment dédié à la représentation d'oeuvres audiovisuelles sans le consentement des auteurs".

Une offensive judiciaire longue de deux ans

Depuis 2011, des syndicats de producteurs et d'auteurs (l'APC, la FNDF, le SEVN, l'UPF et le SPI) ont lancé une vaste offensive judiciaire contre le piratage sur internet. Hier, la justice a tranché : Les FAI  vont devoir "mettre en oeuvre et/ou faire mettre en oeuvre [...] toutes mesures propres à empêcher, à partir du territoire français [...] l'accès par tout moyen efficace et notamment par le blocage" de sites comme Allostreaming, Alloshowtv, FifostreamDpStream et leurs déclinaisons.

Publicité

Capture d'écran du site DpStream.

À propos du référencement de ces pages sur les divers moteurs de recherche, le tribunal a ordonné de "prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d'empêcher sur leurs services l'apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l'une de ces pages". Une première mondiale.

D'ici à deux semaines, 16 sites de streaming seront donc bloqués pendant un an - dans un premier temps. Pour Félix, membre de la Quadrature du Net, une organisation de défense des droits des internautes, "cet arrêt vient une nouvelle fois avaliser les formes de censure privée qui se développent partout sur internet et minent les droits fondamentaux".

Publicité

Quelles sont les alternatives ?

Rassurez-vous, il existe une multitudes d'autres sites de streaming sur le web et on peut penser que d'autres ne vont pas tarder à voir le jour suite à cette décision. Au par ailleurs, le site DpStream.net ne sera quant à lui pas fermé vu que ses serveurs ne sont pas concernés.

Le téléchargement via torrent reste une autre alternative. Tous les logiciels P2P sont légaux à conditions que ce que vous téléchargez soit libre de droits. DPstream.TV a même fait une liste de solutions.

Et si vous souhaitez rester dans la légalité, il reste les plateformes VoD, les DVD, la télé - ou les conseils de Topito - histoire d'attendre un an avant de voir le dernier épisode de Game Of Thrones...

Publicité

Par Sarah Barbier, publié le 29/11/2013

Copié

Pour vous :