AccueilÉDITO

Vidéo : pour Nadine Morano, "la gare du Nord, c'est l'Afrique"

Publié le

par Ariane Nicolas

Nadine Morano a encore perdu une occasion de se taire.

"La France est un pays de race blanche", suite de l'histoire. Dans le cadre de l'émission Le Supplément sur Canal+, Nadine Morano a de nouveau fait une sortie remarquée, dimanche 22 mai. L'ancienne secrétaire d'État chargée de la Famille, membre du parti Les Républicains, a tenu des propos dignes du Front national au sujet de la gare du Nord, un des points névralgiques de la capitale où se mêlent des populations d'origines variées :

"Moi, dans le quartier où j'ai grandi, il y avait quatre familles africaines. Quatre ! Dont une est restée ma meilleure amie.

Après, quand vous retournez dans ce quartier... Regardez la gare du Nord. On n'a plus l'impression d'être en France, on a l'impression d'être en Afrique. Vous arrivez à gare du Nord, c'est l'Afrique, ce n'est plus la France.

On n'aurait pas le droit de le dire ? Je le dis, parce que c'est vrai."

Non contente d'alimenter la théorie du "grand remplacement" chère à l'extrême droite, Nadine Morano semble aussi oublier qu'il est possible d'être noir ET français. Les personnes dont elle parle avec dédain, voire dégoût, sont en partie des gens nés en France et/ou naturalisés français. Pourquoi s'arrêter ainsi sur leur couleur de peau ?

Ironie de la situation, note Le Lab, le numéro 2 du Front national, Florian Philippot, a porté un regard critique sur les déclarations de Mme Morano. Au micro de France info, il a affirmé, lundi matin :

"Je ne parlerais pas comme elle. Qu'il y ait des problèmes massifs d'immigration et de communautarisme, notamment dans certains quartiers, mais pas que, c'est une évidence. Mais on peut aussi élever un peu le débat."

Selon lui, "Nadine Morano est en campagne interne et elle essaie de faire parler d'elle, de faire du buzz". Si la candidature de Nadine Morano à la primaire de la droite se confirme, cela promet effectivement de belles déclarations à l'emporte-pièce comme celles-ci.