C

Pour le moment, Snapchat maintient sa nouvelle version, dixit le patron

Plus d’un million de personnes pleurent l’ancienne version.

(© Techcrunch via Twitter)

Les âmes inconsolables devront s’y résoudre : Snapchat ne rétropédalera pas. La nouvelle version, critiquée par au moins un million de personnes dans le monde, restera. Dans un discours qu’il a tenu à la conférence Goldman Sachs Internet & Technology rapporté par Techcrunch, le patron de l’appli, Evan Spiegel, n’a laissé paraître aucune once de déstabilisation.

Publicité

C’est même tout le contraire. Que les gens se plaignent autant, c’est bon signe. Il faut le voir comme une validation grandeur nature du fait que les changements qu’il a mis en place ont bel et bien été intégrés par les utilisateurs, explique-t-il de manière un peu ubuesque. Et que tout le monde se rassure : le jeune milliardaire utilise la nouvelle version depuis deux mois et se sent "plus attaché qu’avant" à son application.

Pour mémoire, les snappeurs déboussolés déplorent, ce que l’on appelle dans le jargon, la nouvelle "user interface" (UI) : sur l’écran de droite, le grand mélange médias et influenceurs de tout acabit. Sur l’écran de gauche, la fusion stories et correspondances privées avec les amis.

Un discours ne reste qu’un discours, précise Techcrunch. Le futur contredira peut-être ces paroles. Mais il n’empêche : Snapchat, désespérément, cherche un modèle de rentabilité. La nouvelle version, grâce à cet écran de droite qui espère devenir "the place to be" pour toute entité qui se respecte, pourrait rajouter des pièces dans la tirelire.

Publicité

Par Pierre Schneidermann, publié le 16/02/2018

Pour vous :