AccueilÉDITO

La Bulgarie, premier État condamné par l'UE pour la pollution de son air

Publié le

par Jeanne Pouget

EVN coal fired power station in city of Plovdiv, Bulgaria,. (Photo by: Geography Photos/UIG via Getty Images)

La Cour de justice européenne a condamné la Bulgarie pour la mauvaise qualité de son air. 

Usine à charbon à Plovdiv, Bulgarie. (© Geography Photos/UIG via Getty Images)

C'est une première. Mercredi 5 avril, la Cour de justice de l'Union européenne a condamné la Bulgarie pour n'avoir pas suivi la réglementation en vigueur sur la qualité de l'air. La Cour a rendu un arrêt mentionnant un "non-respect systématique et persistant, depuis l’année 2007 jusqu’à l’année 2013" des valeurs limites journalières en particules fines dans un grand nombre de villes bulgares. En 2013 l'Agence européenne de l'environnement (EEA) tirait la sonnette d'alarme en soulignant qu'en Bulgarie les normes écologiques sont dépassées durant la moitié de l'année. Elle classait ainsi Sofia, régulièrement noyée dans un épais smog, comme la capitale la plus polluée d'Europe en rappelant que le pays abritait en 2011 quatre des cinq villes les plus polluées de l'Union. Depuis, la Bulgarie n'a cessé de recevoir des avertissements mais sans montrer de véritable volonté de respecter la réglementation européenne.

Un empoisonnement de l'air dû aux particules fines émises par la combustion du bois et du charbon. Selon le gouvernement bulgare, ces émissions seraient difficiles à réduire en raison des principales sources de pollution que sont le chauffage et le transport routier. La population bulgare, qui demeure l'une des plus pauvres de l'Union, aurait toujours ainsi toujours massivement recours au bois et au charbon pour se chauffer.

Un air "illégal"

Cette première condamnation de la Bulgarie a été accueillie positivement par les ONG écologistes :

"[Ce] jugement est une bonne nouvelle pour notre santé. Cela fait plus de dix ans que nous respirons un air illégal, que nous soyons en Bulgarie, en France, en Italie ou ailleurs en Europe. Il est grand temps que nos gouvernements agissent afin de respecter la loi et de protéger la santé des citoyens", a réagi Louise Duprez, chargée de la pollution de l’air au Bureau européen de l’environnement dans les colonnes du Monde.

Car, si le cas de la Bulgarie est aujourd'hui pointé du doigt, ce n'est pas le seul pays à se trouver dans le viseur de la Commission européenne. Parmi les cumulards aux infractions sur la qualité de l'air en Europe se trouvent l’Italie, l’Espagne, la France, la République tchèque, la Hongrie, la Belgique et la Pologne. À la suite de cette condamnation, la Bulgarie est donc sommée de prendre des mesures pour se mettre rapidement en conformité avec le règlement européen, faute de quoi elle se retrouvera à nouveau devant la Cour pour être cette fois condamnée à payer une amende.

À voir aussi sur konbini :