Pour défendre la diversité, un supermarché allemand retire de ses rayons tous ses produits étrangers

Et devinez quoi ? Il ne reste pas grand-chose à se mettre sous la dent.

La semaine dernière, une enseigne du groupe Edeka, à Hambourg, a choisi de vider ses rayons de tous ses produits étrangers, afin d’illustrer l’idiotie de l’ethnocentrisme. À la place des produits venus d’ailleurs, on trouvait des pancartes dénonçant la xénophobie. Edeka est la plus grande chaîne de distribution en Allemagne, comparable à Leclerc, Auchan ou Carrefour en France… sauf qu’ici, personne ne se risquerait à faire ça.

Publicité

Ce happening a surpris et un peu désarçonné certains clients, qui auraient préféré trouver des bananes là où ils pouvaient lire : "Ce rayon est plutôt monotone sans diversité." D’autres pancartes affirmaient quant à elles : "Voici à quoi ressemble notre offre quand on lui met des frontières", "Voyez comme nos rayons sont vides sans étrangers", ou encore "Sans diversité, nous sommes tous plus pauvres".

Cette opération s’inscrit dans le contexte des élections législatives allemandes, qui se tiendront le 24 septembre. De nombreux électeurs craignent une montée de l’extrême droite, qui attaque Angela Merkel sur la question des migrants. La chancelière avait notamment autorisé l’installation de plus d’un million de migrants en Allemagne, dont la plupart originaires de Syrie.

Publicité

Sven Schmidt, qui a posté sur Twitter des images du supermarché transformé, a apprécié cette campagne mais a remarqué des réactions négatives dans les commentaires. Comme il l’a déclaré à The Independent : "À voir tout ce manque de compréhension et cette haine de l’autre, je suis content d’avoir posté cette photo et d’avoir fait part de mon avis contre les racistes, même si je sais que cette action parlait plus de la diversité."

Edeka a été très critiqué dans le pays, certains jugeant qu’un supermarché n’a pas à afficher des opinions politiques. Un représentant de l’entreprise a cependant affirmé : "Edeka se bat pour la variété et la diversité. Dans nos magasins, nous vendons des produits qui proviennent de nombreuses régions d’Allemagne. Mais ce n’est qu’en proposant également des produits provenant d’autres pays que nous pouvons créer cette offre variée et unique, très appréciée de nos consommateurs."

En tant qu’espace neutre, le supermarché semble donc être un endroit idéal pour illustrer l’ineptie du racisme. Nous acceptons les spécialités culinaires d’autres pays (et leurs bières aussi), mais nous ne jugeons pas leurs ressortissants assez bons pour rester chez nous ou bénéficier de notre aide ? Voilà de quoi faire réfléchir.

Publicité

À lire -> Scandale : des cochons servis en saucisses aux pompiers qui les avaient sauvés des flammes

Par Kimberly B. Johnson, publié le 25/08/2017

Pour vous :