AccueilÉDITO

À peine enterré, Popcorn Time a trouvé son successeur

Publié le

par Thibault Prévost

Après l'arrêt brutal du service de streaming vidéo Popcorn Time, Internet n'a pas mis longtemps à lui trouver un remplaçant. Son nom : Stremio.

Capture d'écran de l'interface de Stremio

Le corps du défunt service de streaming vidéo Popcorn Time n'est pas encore tout à fait froid, vaincu (un peu) par les coups de boutoir d'Hollywood et (surtout) par une série de dissensions au sein de l'équipe de développeurs, qu'émerge déjà son fringant remplaçant, prêt à en découdre avec l'industrie audiovisuelle. Le courageux volontaire s'appelle Stremio et se présente peu ou prou comme un cousin de Popcorn Time, tant dans son fonctionnement que dans son interface soignée et minimaliste digne d'une plateforme légale comme Netflix.

L'application fonctionne sur le même principe (légal) que feu Popcorn Time : un catalogue de films et de séries visionnables en streaming grâce au protocole peer-to-peer (ou P2P), les films étant hébergés sur une plateforme de téléchargement extérieure. Chaque film est proposé avec sa bande-annonce, son résumé, sa note attribuée par le site IMDb et un choix de sous-titres. L'onglet Librairie permet quant à lui à l'utilisateur d'importer ses films et séries depuis son ordinateur. Enfin, Stremio propose des add-ons qui permettent de regarder du contenu en direct depuis YouTube – là encore, la pratique peut parfois être illégale.

Qui dit profit dit illégalité

Comme Popcorn Time, Stremio s'appuie sur un modèle qui lui permet de ne pas être directement inquiété par les autorités : le site n'héberge aucun contenu mais fournit des liens directs vers des plateformes de téléchargement illégal comme Kickass Torrents ou Torrentz, sans en tirer aucun revenu. Une première version du logiciel apparaît en 2012 sous le nom de Cinematic, avant d'être amélioré l'année dernière pour devenir Stremio. Ce modèle, couplé à un logiciel libre et une équipe de développeurs non identifiés, a permis à Popcorn Time.io, le principal fork (la version) du logiciel, de résister à toute procédure intentée contre lui, y compris la fermeture de sa version anglaise au printemps dernier.

Ce qui causera la perte du "Netflix des pirates" aux millions d'utilisateurs sera la mise en place d'un service de VPN payant (un logiciel qui permet à un utilisateur d'anonymiser la navigation et d'échapper aux tentacules d'Hadopi) , souhaité par l'un des principaux développeurs du logiciel, Wally, et refusé par le reste de l'équipe car jugé trop dangereux : à partir du moment ou Popcorn Time réalise du profit, il tombe sous le coup de la loi et ses responsables peuvent alors subir des poursuites.

Avec la fermeture de la plus grosse plateforme de streaming sur Internet, un gigantesque appel d'air vient d'être créé, qui laisse des millions d'utilisateurs désemparés. Ne mentez pas, vous êtes vous aussi probablement en train de chercher une nouvelle solution pour regarder vos films tranquillement dans votre salon. Il semble que Stremio soit pour le moment la solution privilégiée : submergée par un soudain afflux d'utilisateurs, l'application rencontre quelques difficultés, qui devraient être corrigées sous peu. Beaucoup d'utilisateurs se sont également plaints de malwares détectés par leur antivirus à l'installation, avant que la communauté Reddit ne confirme qu'il s'agit de faux positifs. Restez néanmoins sur vos gardes... tout en profitant du film.

À voir aussi sur konbini :