AccueilÉDITO

Etats-Unis : le policier qui a tué un enfant jouant avec un faux pistolet ne sera pas poursuivi

Publié le

par Juliette Geenens

Le garçon qui jouait avec un pistolet à billes dans une aire de jeu à Cleveland était mort le lendemain du drame, en novembre 2014.

Intervention des deux policiers dans l'air de jeu, quelques minutes avant qu'ils n'ouvrent le feu sur Tamir Rice.

L'affaire remonte à 2014. Le 22 novembre, dans une aire de jeu à Cleveland (Ohio), un garçon de 12 ans, Tamir Rice, qui jouait avec une fausse arme, se fait tirer dessus par un policier recruté six mois auparavant, du nom de Tim Loehmann.

"Une tragédie mais pas un meurtre", selon le procureur

Lundi 28 novembre 2015, le tribunal a annoncé que les poursuites contre le policier responsable de la mort de l'enfant avaient été abandonnées. Après un an d'enquête, le procureur Timothy J. McGinty a déclaré, lors d'une conférence de presse, que "la mort de Tamir Rice était une véritable tragédie, mais qu'il ne s'agissait pas, aux yeux de la loi, d'un meurtre".

Aucune charge ne sera donc retenue à l'encontre du jeune policier, ni de son partenaire, présent au moment du drame. Le procureur McGinty ajoute que la réaction de la recrue était justifiée :

Il avait des raisons de craindre pour sa vie. Il serait irresponsable et irraisonnable que la loi exige de l'officier d'attendre et de vérifier que le pistolet soit réel.

Le 22 novembre 2014, deux policiers sont alertés par un appel téléphonique d'une dame du quartier qui informe la présence d'un jeune garçon avec une arme "probablement fausse" selon elle. Elle précise qu'il effraie les passant en les pointant de son jouet.

Une fois les deux représentants des forces de l'ordre sur place, les évènements s'enchaînent très vite : les deux hommes demandent à Tamir de lever les mains en l'air, mais ce dernier fait mine de dégainer son faux pistolet au niveau de sa taille. La police ouvre aussitôt le feu, touchant Tamir au moins une fois au ventre.

Une vidéo de caméra de surveillance avait été diffusée après les tragiques événements.

Discrimination et violences policières toujours d'actualité aux USA

L'affaire Tamir Rice n'est pas un cas isolé aux Etats-Unis. Les Noirs-Américains subissent depuis des années des violences policières, et leur cas semble peu reconnu par la justice américaine. 

Plusieurs de ces bavures policières ont été filmées par des témoins avant d'être publiées sur Internet, ces derniers mois. Des vidéos d'une grande violence qui témoignent de l'abus de pouvoir de la part de certains officiers. Comme ici l'altercation entre un agent et une lycéenne qui refusait d'éteindre son portable en cours.

Ou encore l'homicide par des policiers d'un jeune homme noir tenant un couteau qui refusait d'obtempérer.


Un policier blanc abat de 16 balles un adolescent noir

Selon le Guardian, près de 1 000 personnes auraient été tuées par les forces de l'ordre aux Etats-Unis. Un chiffre alarmant qui pose la question de l'utilisation abusive des armes de services des policiers. 

En 2016, l'année de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, la discrimination raciale et les violences policières répétées devraient être des thèmes importants abordés au cours des campagnes des différents candidats dont la démocrate Hilary Clinton et les républicains Donald Trump, Jeb Bush, Scott Walker et Marco Rubio.

À voir aussi sur konbini :