featuredImage

"Poilorama", un docu désopilant sur nos poils mal-aimés

Les dix épisodes de Poilorama, petite histoire du poil en Occident, seront mis en ligne le 1er décembre sur Arte Creative. En attendant, Konbini vous propose de regarder les deux premiers.

Poil

Il est sensible, utile, agréable au toucher et peut même transmettre nos émotions... Et pourtant, le poil est mal-aimé. Depuis une trentaine d'années, passée la parenthèse hippie, l'Occident mène une guerre terrible contre les poils. Sexes épilés, torses imberbes, aisselles lisses comme des pistes de bobsleigh... Pourquoi tant de haine ?

Arte Creative s'est penché sur cet épineux problème. Le résultat de l'enquête est le documentaire Poilorama, diffusé en partenariat avec Konbini et le magazine Causette. Sur dix courts épisodes, agrémentés d'images issues de la culture pop, il retrace l'histoire de notre rapport à la pilosité et donne la parole à des anthropologues, artistes et psychanalystes pour aller au-delà des préjugés.

Le corps humain comme champ de bataille

"Eradiquer le poil, c’est dresser l’animal en soi. Pourtant, il fut un temps où le poil suscitait le désir", souligne Arte Creative. De fait, le poil est une partie de notre corps très politique. "Publicité, mode, presse, porno et industriels mènent l’offensive avec nos corps comme champ de bataille." Ces dix épisodes mettent justement le doigt sur la standardisation qui nous contamine, bon gré mal gré.

Tous les épisodes de Poilorama seront mis en ligne mardi 1er décembre sur le site Arte Creative. En attendant, Konbini vous propose de regarder les deux premiers.

Episode #1  : "Affreux, sales et puants"

Non, les poils ne sont pas sales ! Au contraire, ils aident notre corps à se protéger du monde extérieur et à vibrer avec lui...

Episode #2 : "Bêtes de sexe"

Difficile à croire, peut-être, mais les poils ont une forte dimension sexuelle, plus ou moins consciente. Une psychanalyste nous dit pourquoi...

Par Ariane Nicolas, publié le 25/11/2015