AccueilÉDITO

Le plus vieux fichier torrent du Web est une parodie de Matrix

Publié le

par Thibault Prévost

Douze ans après sa création, une version de Matrix en Ascii est le plus vieux fichier torrent encore actif sur les plateformes de partage. Une relique.

Une capture d'écran du film. À haute dose, ça doit pouvoir rendre fou.

Quatre mille quatre cent dix-neuf jours. Soit douze ans, un mois et un jour. Dans l'univers ultra-éphémère du partage de fichiers par Internet, ce n'est même plus un âge mais une ère. Pourtant, quelque part dans les méandres de nos sites de torrent, un fichier continue de passer d'ordinateur en ordinateur, de papillonner sur les disques durs avant de se retrouver, à nouveau, dans le grand supermarché des hébergeurs de fichiers illégaux. Selon le site TorrentFreak, il s'agirait tout simplement du "plus vieux torrent du monde encore en activité", rien que ça. En 2006, le site saluait déjà la remarquable longévité du fichier, alors daté de 696 jours.

Pour avoir résisté plus d'une décennie à l'effacement, ça doit être quelque chose d'important, forcément, et de monstrueusement connu, se dit-on. Un best of de Michael Jackson ou des Beatles ? Une version director's cut du Parrain ? Ben non. Le plus vieux fichier torrent encore téléchargé aujourd'hui, véritable défi lancé à la face de notre consommation culturelle effrénée, est une version customisée de Matrix... en Ascii (American Standard Code for Information Interchange). Soit probablement le truc le plus nerd qu'il soit virtuellement possible de réaliser.

Pourtant, douze ans après avoir été créé, mis en ligne et partagé – et malgré le fait que sa source originelle a disparu dans le grand ménage perpétuel des Internets et que l'identité de son auteur soit probablement perdue à tout jamais –, cette copie pirate de Matrix, réalisée le 20 décembre 2003, se refile toujours sous le manteau, téléchargée "plusieurs fois par semaine" selon TorrentFreak, qui considère aujourd'hui ce fichier comme "iconique". Et quoi de mieux, pour symboliser la résilience extrême du réseau peer-to-peer, capable de résister envers et contre tout aux puissances multimilliardaires du copyright, qu'un film de fan art parodiant justement une œuvre fondatrice du XXIe siècle ? Longue vie au doyen des fichiers partagés.

À voir aussi sur konbini :