À cause de mauvais résultats, l’action de Snapchat s’effondre en Bourse

Si Snapchat est souvent considéré comme le réseau social préféré des adolescents, sa santé économique semble manquer de cette vigueur propre à la jeunesse : à la suite de la publication de résultats financiers décevants, son action sombrait hier sous la barre des 11,50 dollars à la fermeture des marchés.

Comme l’explique L’Express, les résultats financiers publiés par Snapchat le 10 août (pour le deuxième trimestre 2017) ne sont pas catastrophiques, mais sont en dessous des attentes. Le chiffre d’affaires a progressé de 153 % sur les mois d’avril, mai et juin derniers, mais les pertes se sont creusées par rapport à la période précédente. Et les quelques indicateurs cruciaux du réseau social – on parle ici du nombre d’utilisateurs quotidiens, des revenus par utilisateur et du déploiement de la publicité – n’augmentent pas aussi vite que les investisseurs l’espéraient. Conséquence : la Bourse s’affole. Pour rappel, Snap Inc. (le nom de la maison mère du réseau au petit fantôme) est entré en Bourse en mars dernier, avec un prix des actions fixé à 17 dollars. Hier soir, l’action était à 11,5 dollars.

Publicité

Comme chez ses concurrents, qu’il s’agisse de Facebook, Twitter ou Instagram, la publicité est la principale source de revenus de Snapchat. Ces derniers mois, de nombreux efforts ont été déployés pour inciter les annonceurs à venir séduire les jeunes, comme l’expliquait Numerama en juin dernier. Malgré ces incitations, le modèle économique n’arrive pas encore à dépasser le seuil de la rentabilité.

C’est grave, docteur ?

Recode, rappelle, à juste titre, que Snapchat vit peut-être ce que vécut Facebook en son temps. C’est le scénario positif : des tribulations boursières somme toute "normales" pendant l’année suivant l’introduction. Avec un petit bémol dans la comparaison, à savoir que Snapchat serait entré trop tôt en Bourse par rapport à Facebook. Scénario négatif : Snapchat souffrirait d’un problème plus structurel, et n’arriverait plus à attirer durablement de nouveaux utilisateurs, notamment sur les marchés émergents.

Grand seigneur et fin analyste, TechCrunch livre huit pistes qui permettraient à Snapchat de ne pas sombrer. Certaines d’entre elles ont particulièrement retenu notre attention : utiliser à meilleur escient les algorithmes pour proposer des contenus adaptés, s’appuyer davantage sur des contenus créés par des influenceurs, inciter les marques à proposer plus de contenus créatifs et, plus loufoque mais pourquoi pas, commercialiser une caméra 360° pour poster des vidéos toujours plus snappables.

Publicité

Par Pierre Schneidermann, publié le 11/08/2017

Pour vous :