AccueilÉDITO

Marine Le Pen présidente, implosion de l'UE... Bloomberg imagine le pire pour 2017

Publié le

par Théo Mercadier

(source : Flickr / Rémi Noyon)

Chaque année, le site Bloomberg prophétise ce qui pourrait arriver de pire l'année suivante. Pour 2017, le nom de Marine Le Pen se glisse sans surprise dans ce palmarès.

(© Rémi Noyon/Flickr/CC)

À chaque fin de l'année, le site d'infos économiques américain Bloomberg publie son "Guide du pessimiste" pour l'année qui suit. Le principe ? Imaginer le pire de ce qui pourrait se passer dans le monde et tout réunir en un grand panorama dystopique. En 2015, l'élection de Donald Trump et le Brexit avaient ainsi été "anticipés" par ce procédé, avec les résultats que l'on connaît ...

Pour 2017, le guide se décline en grandes catégories, toutes plus réjouissantes les unes que les autres : l'Amérique de Donald Trump ; "Yalta 2.0" (une nouvelle Guerre froide ?) ; la guerre économique entre les États-Unis et la Chine ; le désengagement américain de la scène internationale ; des scandales de surveillance chez les GAFA (sigle de "Google Amazon Facebook Apple") ; la renaissance d'un "Cuba soviétique"... Un joyeux programme qui, s'il venait à se réaliser entièrement (ce qui, rassurez-vous, reste hautement improbable), ne manquerait pas d'accentuer radicalement la menace d'une Troisième Guerre mondiale.

Et la France dans tout ça ? S'il est vrai que ces sombres prophéties sont on ne peut plus américano-centrées (et représentent donc le pire de ce qui pourrait arriver du point de vue des États-Unis...), nous autres Français avons aussi le droit à notre petit quart d'heure de gloire. D'après Bloomberg, ce qui pourrait arriver de pire pour la France en 2017 serait, sans surprise, l'élection de Marine Le Pen à l'Élysée. Peu après son élection, la nouvelle présidente ferait sortir la France de l'Union européenne par référendum, entraînant un vaste mouvement anti-européen et identitaire et, finalement, une implosion de l'UE. Mais rappelez-vous, ce ne sont "que" des prophéties ...

À voir aussi sur konbini :