AccueilÉDITO

En images : 600 panneaux publicitaires piratés pour épingler les sponsors de la COP21

Publié le

par Jeanne Pouget

Plus de 600 œuvres dénonçant la mainmise des multinationales sur les négociations climatiques durant la COP 21 ont été installées dans la nuit du 27 novembre par le collectif Brandalism, en amont du Sommet des Nations Unies qui démarre ce lundi.

Composé de 40 artistes internationaux, le collectif artistique Brandalism s'illustre depuis 2012 à travers ses campagnes anti-pub. A l'occasion du Black Friday (journée annuelle de "frénésie consumériste"), les membres du collectif parisien ont installé dans la ville des centaines d'œuvres non autorisées.

Les affiches ont été placées dans des espaces publicitaires appartenant à JCDecaux – une des plus grandes entreprises de publicité en extérieur et sponsor officiel des négociations de la COP 21. Elles parodient les multinationales sponsors de la COP21 et certains dirigeants en soulignant les liens entre la publicité, le consumérisme, la dépendance aux énergies fossiles et le changement climatique.

Dans son communiqué officiel, le collectif explique ce détournement :

Les multinationales responsables du changement climatique peuvent continuer à faire du "greenwashing" autour de leur modèle économique destructeur, mais les communautés directement impactées par leurs activités sont réduites au silence [...]. Nous ne pouvons pas laisser les négociations climatiques entre les seules mains des politiciens et des lobbyistes des grandes entreprises, qui sont les premiers responsables du désordre actuel.

"En sponsorisant les négociations climatiques, des pollueurs importants tels qu'Air France et Engie peuvent faire leur promotion comme s'ils faisaient partie de la solution, alors qu'ils font en fait partie du problème" justifie Joe Elan du collectif Brandalism.

Selon l'un des artistes ayant pris part au projet :

L'industrie publicitaire nourrit nos désirs pour des produits qui reposent sur l'exploitation des énergies fossiles et qui ont un impact direct sur le changement climatique. De même que pour les négociations climatiques et les événements parallèles sponsorisés par les grandes entreprises, la publicité en extérieur permet aux plus riches de s'assurer que leur voix soit entendue au-delà de toutes les autres.

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

© Brandalism

À voir aussi sur konbini :