AccueilÉDITO

On sait qui est le pianiste qui a joué "Imagine" devant le Bataclan

Publié le

par Fanny Hubert

Il s'appelle Davide Martello, est allemand et a 34 ans. 

Le samedi 14 novembre, au lendemain des attentats, un jeune homme a posé son piano devant le Bataclan. Il a joué "Imagine", le célèbre hymne de John Lennon qui nous invite à rêver d'un monde meilleur. Alors qu'il y a deux jours on ignorait tout de son identité, ce pianiste qui a ému les internautes a posté un message sur son compte Facebook pour expliquer son (très beau) geste.

Son nom est Davide Martello, il est allemand, a 34 ans et est un pianiste itinérant. Vendredi soir, il était dans un pub à Constance et regardait le match France-Allemagne qui se déroulait au Stade de France. Puis, les évènements ont pris la tournure tragique que l'on connaît. Comme il le raconte, il n'a pas hésité une seconde, a mettre son piano sur une remorque et à parcourir les quelques 650 kilomètres qui le séparaient de la France :

Tout a commencé dans un pub irlandais à Constance pendant que je regardais le match de foot entre la France et l'Allemagne. Après avoir vu toute cette folle violence, j'ai juste suivi mon cœur et je suis venu à Paris avec mon piano. C'était l'un des moments les plus bouleversants de ma vie et j'ai besoin de me reposer et de réfléchir à ce qui s'est passé en si peu de temps.

Une "tournée" pour rendre hommage

Davide Martello est reparti en Allemagne mais il explique qu'il ne pouvait pas rester avec ses amis dans son pays natal alors qu'à Paris les gens étaient encore sous le choc. Il est donc revenu dans la capitale française – toujours avec son piano – pour jouer devant tous les lieux touchés par les attentats. Il était notamment Place de la République le lundi 16 novembre en début d'après-midi.

Ce n'est pas la première fois que ce pianiste parcourt les routes du monde pour soutenir des populations qui connaissent des moments difficiles. Il a déjà posé son instrument sur la place Taksim à Istanbul en juin 2013 après les affrontements entre la police et les manifestants qui protestaient contre le gouvernement. Il a réitéré son geste à Donetsk (Ukraine) en avril 2014 devant le Parlement.

Avec sa voix et son piano, Davide Martello a réussi le temps d'une chanson à nous emmener un peu ailleurs et à nous rappeler que la solidarité est plus que jamais nécessaire.

À voir aussi sur konbini :