AccueilÉDITO

Une pétition pour classer le féminisme comme organisation terroriste

Publié le

par Lydia Morrish

Une pétition a été lancée pour classer le féminisme comme groupe terroriste. Il faut bien l'avouer, les femmes font peur, surtout celles qui ne veulent pas rester à la maison à faire des tartes, n'est-ce pas. 

Les Pussy Riot, ce groupe terroriste (Crédit image : Denis Bochkarev / Wikimedia Commons)

Apparemment, nous vivons dans une époque dans laquelle n'importe qui peut être classé comme terroriste du moment qu'il ou elle dit quelque chose d'un peu trop "extrême" pour la société, comme réclamer l'égalité des sexes. Une pétition sur Change.org demande à ce que le mouvement féministe soit considéré comme un groupe de personnes dangereuses qui "attaquent constamment les hommes et femmes pour leurs choix de vie personnels".

La pétition va plus loin et réclame que le féminisme soit classé comme un groupe terroriste – et ce bien qu'il soit plus un mouvement qu'un groupe à part entière – car il "[attaquerait] violemment les hommes qui s'inquiètent des problèmes des hommes".

Janet Wilkinson, l'initiatrice de cette pétition, semble s'être perdue dans les stéréotypes du féminisme. Le ou la féministe-type encourage l'égalité des sexes. Tous ne sont pas des démons castrateurs en quête d'homme à attaquer. Bien que 7 000 personnes aient signé la pétition, la plupart de ceux présents sur les réseaux sociaux y voient clair.

La pétition déclare que les cours de droits des femmes "lavent le cerveau des femmes et leur font croire qu'elles sont des victimes" et qu'"il est temps que ces tarées misanthropes soit arrêtées". Le ridicule de la situation n'a apparemment pas interpellé ni l'initiatrice ni les signataires de la pétition.

"Le féminisme est un mouvement de haine"

Parlons justement des signataires de la pétition : ils semblent persuadés que les féministes sont obligatoirement des femmes, insinuant ainsi que les hommes ne sont pas intéressés par ce problème. Si vous aviez besoin de preuves que la confusion règne dans les esprits des signataires, en voici, avec certains commentaires qu'ils ont pris le soin de laisser au bas de la pétition :

J'aime mon frère et les fils de mes amis, et c'est impardonnable que des groupes de femmes puissent menacer de les mutiler (!) en toute impunité. La violence reste de la violence, qu'importe le genre.

Capture d'écran

Le féminisme est un mouvement de haine, et comme ils essaient de classer des activistes pour les droits de l'homme comme des terroristes, c'est juste qu'il leur arrive la même chose.

Capture d'écran

Je ne peux pas signer plus vite une pétition qui voit clair dans la discrimination institutionnalisée de ce mouvement. Mouvement qui n'est pas justifié, et qui est maintenant plus une agglomération de préjugés et d'amertume provenant de cette mentalité de victime auto-créée, rossée de confusion sans aucune oppression ni obstacles pour justifier son existence. Arrêtez ce sexisme.

Capture d'écran

 Article co-écrit avec Marie Fabre.

À voir aussi sur konbini :