AccueilÉDITO

Petite plongée dans les hauts lieux de la culture tech parisienne

Petite plongée dans les hauts lieux de la culture tech parisienne

Publié le

par Mairie de Paris

Loin de l’image de musée à ciel ouvert qui colle parfois à Paris, la ville est en fait le berceau d’une culture tech riche et dynamique. Petite plongée au cœur de ces hauts lieux de l’innovation parisienne qui, en fait, n’attendent que vous.

Aaaaahhhh Paris ! Sa tour Eiffel, son Arc de triomphe, son Moulin Rouge, ses incubateurs de start-up ultra innovants. Il faut bien reconnaître qu’à l’évocation de la ville lumière, ce n’est pas forcément son engagement et son dynamisme technologiques qui viennent à l’esprit du plus grand nombre. Pourtant, Panam n’est pas uniquement le temple du steak tartare et des petits cafés sur le zinc, c’est aussi celui d’une culture tech d’ampleur mondiale. Car si les touristes viennent pour les premiers, les esprits créatifs du monde entier viennent pour la seconde. Toute la question est de savoir dans quelle catégorie vous vous placerez.

Et d’ailleurs, on n’est pas les seuls à le dire. Les grands classements internationaux ne s’y sont pas trompés non plus puisque Paris se classe depuis des années parmi les premières métropoles pour l’innovation et le capital intellectuel, parmi les villes les plus accueillantes pour les investisseurs étrangers et parmi les économies les plus dynamiques pour les start-up. Et si cette culture tech est en grande partie le résultat du travail et de l’état d’esprit des Parisiens au quotidien, elle se retrouve et se concentre toutefois au sein de lieux qui lui sont dédiés. Fablabs, tiers-lieux, work-friendly coffeeshop et autre espaces de coworking, Paris est traversé par une incroyable "techno-toile".

De notre côté, on a décidé de vous en faire découvrir deux en particulier. Et ils sont du genre de ceux qui pourraient changer votre vie en vous aidant à rejoindre les gars qui bossent sur la gueule qu’auront nos lendemains. Oui, vous êtes en train de comprendre, cette balade numérique pourrait vous emmener bien plus loin que vous ne l’imaginiez en commençant votre lecture. Ça fera une bonne histoire à raconter aux journalistes qui, dans quelques années, vous intervieweront sur l’étincelle qui vous a poussé à vous lancer, non ?

Le Cargo, Superstar Destroyer des incubateurs

C’est simple, c’est le plus grand. Et où que vous alliez en Europe, ce sera le cas. Parce qu’avec ses 6 étages et ses 15 000 mètres carrés entièrement consacrés à l’innovation numérique, culturelle et créative, il domine tous les autres incubateurs d’Europe. Pas uniquement par sa taille d’ailleurs, son design de navire ultra futuriste va vous en imposer immédiatement. Posé dans le 19e arrondissement sur le boulevard Mcdonald, il regarde et invite le boulevard périphérique à se fondre à Paris. Un vrai symbole dans un quartier connu pour la richesse de sa mixité et de sa culture populaire.

Cette diversité se retrouve aussi à l’intérieur du Cargo. Cet immense espace se divise en effet en trois parties chacune dédiée à des thématiques différentes : industrie culturelle et créative portée par l’Internet des Objets, le Big Data ou la réalité augmentée d’une part ; innovateurs du bâtiment, de l’industrie et de l’aéronautique s’appuyant sur des technologies consacrées d’autre part. Enfin, l’hôtel d’entreprises - oui, oui, ça existe - propose des solutions immobilières adaptées aux entrepreneurs innovants.

Le tout crée une incroyable atmosphère créative et brillante où les bonnes idées, les conseils et les rencontres fusent en tous sens. Sans parler des bourses, des aides, et des subventions en tous genres. Et si vous rêvez déjà de goûter à tout ça, prenez déjà le temps de participer à l’un des nombreux événements qui sont organisés par la "galaxie Cargo". Il faut bien commencer quelque part.

Bref, il y en a pour tout le monde et les candidatures sont ouvertes en permanence. Et, quand on sait que Bill Gates a bidouillé ses premiers projets dans un coin de garage sombre, imaginez ce que vous pourriez faire au sein du Cargo.

Station F, dernier arrêt avant le futur

De l’autre côté de Paris, dans le 13e arrondissement, se trouve un autre haut lieu de l’univers de la tech et de l’innovation parisienne : Station F. Et là encore, on n’a pas lésiné sur le design et les moyens investis. Or, si le Cargo est le résultat d’une collaboration entre la ville de Paris, de la région Île-de-France et de la RIVP (Régie immobilière de la ville de Paris), Station F a été entièrement financée par l’entrepreneur Xavier Niel, avec le soutien total de Paris, à qui appartenait la halle Freyssinet. Et cette fois, ce sont 34 000 mètres carrés qui sont déployés pour recevoir 24h/24 les acteurs des 1 000 start-up hébergées par le programme. Oui, c’est fou, c’est même plutôt taré. Mais ça n’a rien de bien surprenant puisque Station F n’est rien de moins que le plus grand campus de jeunes start-up au monde. Peut-être même de l’univers. Mais on n’a pas eu le temps de vérifier.

Et c’est loin de s’arrêter à ça. Car Station F, tout comme le Cargo, sont des réseaux avant d’être de simples bâtiments. Ainsi, le seul fait de s’y rendre ou d’y être hébergé donnera un sacré coup de pouce à votre activité. Ne soyons pas naïfs, ce genre d’endroits regorge d’investisseurs, de business angels et de représentants de grands groupes prêts à bondir sur une société particulièrement innovante. Autant vous dire que si cette idée qui vous trotte dans la tête depuis quelques mois doit sortir, autant qu’elle le fasse ici. Car même si vous avez manqué l’inauguration en grande pompe, les programmes alternatifs comme le Fellowship program de Station F cherchent toujours les talents de demain. Alors foncez.

Des lieux tech pour une ville durable

Bref, si ce n’était pas clair, à Paris, ça fait déjà un moment qu’on a commencé à construire le futur. On est même en plein dedans et on cherche encore des bras, si vous nous suivez. Ces bâtiments ne sont d’ailleurs qu’une démonstration flamboyante de la volonté de la mairie de Paris et des Parisiens de créer une ville connectée, durable et se réinventant toujours. Ce n’est donc pas un hasard si le Cargo est né dans les anciens entrepôts MacDonald, construits dans les années 1960-1970 pour une société de fret, et Station F dans la halle Freyssinet, un bâtiment ferroviaire datant des années 1920.

Vous savez ce que ça veut dire ? Qu’ici, on réinvente la ville, on la "technologise" ! Mais on le fait d’une manière bien particulière : avec des humains. Car tous les bâtiments design, les programmes et les investissements ne créeront rien, n’inventeront rien et ne changeront jamais le monde sans une bonne dose d’humains, parisiens ou d’ailleurs. Libre à vous d’en faire partie.