AccueilÉDITO

Peta offre des manteaux de fourrure aux réfugiés

Publié le

par Théo Chapuis

Peta, l'association de défense des animaux, offre plus d'une centaine de fourrures aux réfugiés de Calais et de Syrie.

Ce mardi 15 décembre, Peta annonce distribuer des manteaux de fourrure aux réfugiés de guerre non seulement en Syrie, mais aussi à Calais. L'association de défense des animaux indique que ces manteaux, auxquels s'ajoutent des chaussures et des bottes en cuir, lui ont été donnés "par des personnes compatissantes ayant choisi de débarrasser leurs garde-robes de ces vêtements cruellement produits".

Association qui lutte farouchement en faveur des droits des animaux, Peta martèle que si elle se lance dans la distribution de fourrures, ce n'est pas pour encourager le commerce de ces vêtements produits (littéralement) sur le dos des bêtes à poil :

On ne peut pas ramener à la vie les animaux qui ont été abattus et qui se sont fait arracher la peau du corps, mais nous pouvons porter assistance aux réfugiés qui luttent pour leur survie.

"Vison, lapin, chien et autres animaux"

D'après le Huffington Post France, l'initiative viendrait de la branche britannique de cette association internationale, celle-ci ayant l'habitude de récolter de vieilles fourrures avant de les distribuer aux sans-abris pour l'hiver. La section France de Peta s'est pourtant bien chargée de la distribution des manteaux lundi 14 décembre à Calais.

Ce serait "plus d'une centaine" de manteaux faits "de vison, lapin, chien et autres animaux" qui ont été répartis pour être distribués dans la ville du nord de la France tout comme en Syrie. Au Huff Post, Peta ajoute que les réfugiés ont aussi reçu ces derniers mois des vêtements en angora du groupe textile Inditex (Zara, Bershka, Stradivarius, etc.). Celui-ci annonçait, en février 2015, renoncer à cette laine dont la production entraîne la torture de lapins en Chine.

À voir aussi sur konbini :