AccueilÉDITO

"Pays de merde" : l’artiste Robin Bell répond à Trump en redécorant la façade de l’un de ses hôtels

Publié le

par Astrid Van Laer

Ce samedi 13 janvier, la façade du Trump International Hotel, à Washington, a été redécorée par l’artiste Robin Bell.

Vendredi 12 janvier, le New York Times et le Washington Post assuraient que le président des États-Unis avait tenu des propos discriminants à l’égard d’une partie bien ciblée des immigrés présents sur le territoire américain. Ce dernier aurait en effet lancé au beau milieu d’une réunion officielle à la Maison Blanche : "Pourquoi est-ce que tous ces gens issus de pays de merde veulent venir ici ?", visant spécifiquement Haïti, le Salvador ou encore les pays africains.

Le lendemain, la façade du Trump International Hotel, à Washington, était nettement moins sobre qu’à l’accoutumée. Les inscriptions "SHITHOLE" ("trou du cul" en français), entourée d’émojis "caca", et "This place is a shithole" ("Cet endroit est un endroit de merde") apparaissaient alternativement en gros sur la devanture du bâtiment.

Filmée et postée sur Twitter, la vidéo cumule déjà plus d’un million de vues. Son auteur, Robin Bell, est un artiste qui utilise le vidéoprojecteur comme outil principal pour faire passer ses messages. Il ne s’agit d’ailleurs pas de la première fois qu’il produit une œuvre pour critiquer le chef d’État américain. En effet, sur son site, on retrouve plusieurs messages comme "Protégez le peuple, pas les profits" ou "Les experts sont d’accord : Trump est un porc", également projeté sur la façade de son hôtel :

À lire -> Quand Donald Trump annonce la vente d’avions… qui n’existent que dans Call of Duty

À voir aussi sur konbini :