Paulo Coelho veut racheter les droits de The Interview

Alors que Sony Pictures a annulé la sortie du film de Seth Rogen et Evan Goldberg, l'auteur de L'Alchimiste voudrait racheter les droits du film pour 100 000 dollars. 

Paulo Coelho n'a pas froid aux yeux. L'écrivain brésilien a proposé la somme de 100 000 dollars pour racheter les droits de The Interview. Son objectif: diffuser gratuitement le film de Seth Rogen et Evan Goldberg sur son blog. Film qui est au centre de la cyberattaque dévastatrice que subit Sony Pictures dont les données confidentielles fuitent sur la Toile depuis plusieurs jours. Un acte qui pourrait être commandité par la Corée du Nord, selon les enquêteurs américains comme l'explique Le Figaro.

À l'annonce de l'annulation de la sortie en salle de The Interview, l'écrivain a sauté sur l'occasion pensant que l'avenir du film était sans espoir.

Publicité

Publicité

"J'offre à @SonyPictures 100 mille dollars pour les droits de The Interview. Je vais le diffuser gratuitement sur mon blog. Prenez s'il vous plaît contact avec moi via @SonyPicturesBr".

"Avec les terroristes, on ne négocie pas"

"Cela crée un terrible précédent. C'est une menace qui donne des résultats. C'est comme si les terroristes gagnaient et avec les terroristes on ne négocie pas. J'ai vécu intensément l'affaire Salman Rushdie et ses 'Versets sataniques', mais c'est encore plus sérieux", a déclaré l'auteur de l'Alchimiste dans une interview publiée sur le site du quotidien brésilien O Globo.

Coup de pub? Acte de résistance face aux menaces des hackers ? Quoiqu'il en soit, il semblerait que Paulo Coehlo ne réalise pas le montant total de la perte financière enccourue par Sony. Comme l'indique Le Figaro, selon le magazine américain Variety, les pertes financières auxquelles est exposé The Interview sont estimées pour l'instant à 75 millions de dollars. Quarante-quatre millions d'entre eux concernent directement la production du film, 30 millions le coût de sa promotion.

Publicité

Pour rappel, The Interview relate les péripéties de deux journalistes (Seth Rogen et James Franco) à qui la CIA demande, alors qu'ils vont l'interviewer, de tuer le leader nord-coréen.

Par , publié le 19/12/2014

Copié

Pour vous :