AccueilÉDITO

Pas de questions-réponses pour le 14-Juillet, à cause de la "pensée complexe" de notre président

Publié le

par Astrid Van Laer

Cette année, pour le 14-Juillet, il n’y aura pas le traditionnel entretien avec des journalistes à l’Élysée. D’après une source du palais, le mode de "pensée complexe" du président ne se prêterait pas à une classique séance de questions-réponses.

La tradition veut que chaque 14-Juillet le président de la République donne une interview télévisée dans l’enceinte du palais de l’Élysée. Eh bien cette année, le cérémonial (auquel participera le président américain Donald Trump) sera différent. L’entretien télévisé est remplacé par une scénographie nouvelle : Emmanuel Macron sera "seul à une tribune et en majesté, loin des médias et sans contradictoire possible", nous apprend Le Monde.

Une source de l’Élysée réfute auprès du quotidien tout soupçon de vouloir éviter une confrontation avec les journalistes : "Il n’y a pas de refus d’obstacle avec la presse." Le problème viendrait plutôt de la pensée trop "complexe" d’Emmanuel Macron, qui ne conviendrait pas à une classique séance de questions-réponses.

Si l’on voulait faire du mauvais esprit, on rappellerait à l’entourage du président l’épisode du kwassa-kwassa (qui "pêche peu [car] il amène du Comorien"), ou encore celui des employées de l’abattoir Gad qui sont "illettrées", qui semblent assez peu rendre compte d’un mode de pensée complexe trop développé pour des questions-réponses avec des journalistes.

À ces petites phrases maladroites s’ajoute l’annonce de l’organisation d’un congrès à Versailles, durant lequel Emmanuel Macron s’adressera aux Français le 3 juillet prochain. Jugé "inutile et cher" par certains, il est vivement critiqué par tout un pan de la classe politique. Là aussi, le président s’exprimera depuis une tribune et les journalistes seront absents.

À lire -> Au fait, pourquoi Emmanuel Macron veut-il se donner l’image d’un président "jupitérien" ?

À voir aussi sur konbini :