AccueilÉDITO

Le Paris Surf & Skate Film Festival est de retour pour une seconde édition

Publié le

par Naomi Clément

Image tirée du film « Get Used to it ». (© PSSFF)

Du 21 au 24 septembre, le cinéma Étoile Lilas de Paris se transformera en véritable temple de la glisse pour accueillir cet évènement à la fois unique et hybride. Au programme ? Une sélection de 14 films qui traitent aussi bien du surf biarrot dans les années 1980 que de l’émergence du skateboard féminin en Afrique du Sud.

Image tirée du film <em>Get Used To It</em> du Sud-Africain Bemo Lundgren. (© PSSFF)

Fondé en 2016 par Julien Potart, Élodie Salles, David Couliau, Guillaume Le Goff, Stéphane Borgne et David Turakiewicz, six passionnés d’image et de glisse, le Paris Surf & Skate Film Festival est le premier évènement français à mettre en lumière le surf et le skateboard (deux cultures inextricablement liées) à travers le prisme du cinéma. Un an après une première édition réussie, où l’on avait notamment pu apprécier I am Thalente de Natalie Johns ou Into The Sea de Marion Poizeau, le PSSFF est de retour. Du 21 au 24 septembre, ce dernier s’installera au cinéma Étoile Lilas, dans le 20e arrondissement de la capitale, pour dévoiler une nouvelle sélection internationale d’une dizaine d’œuvres cinématographiques indépendantes, pour la plupart inédites en France.

Au total, 14 courts-métrages et documentaires y seront projetés. Parmi eux, Virgin Blacktop de Charlie Samuels, qui conte l’histoire des Wizards, une bande d’enfants de la banlieue de New York dont les destins ont été réunis par la pratique du skate ; Biarritz Surf Gang, cette série documentaire aussi touchante qu’extravagante, qui nous fait revivre les heures de gloire d’un gang de surfeurs déjantés dans le Biarritz des années 1980 ; ou encore Get Used To It de Bemo Lundgren, qui retrace la naissance d’une école de skate créée par une ONG dans le but de lutter contre les inégalités de sexe en Afrique du Sud.

Un jury de prestige et de nombreuses rencontres

Pour juger et récompenser ces films, le Paris Surf & Skate Film Festival a réuni un jury d’exception, composé de différentes personnalités issues du monde du surf, du skateboard et de l’image. Présidé par Shawn Stussy, surfeur et fondateur de la marque du même nom, ce comité de prestige, au sein duquel on retrouvera également des noms comme DJ Falcon ou Marc-Aurèle Vecchione, remettra deux prix par pratique : celui du meilleur court-métrage, et celui du meilleur documentaire. En parallèle des projections des films sélectionnés, pour lesquelles certains des réalisateurs seront présents pour échanger avec le public, le festival investira le rooftop du cinéma dans le but de proposer plusieurs moments forts, entre débats animés, DJ sets et installations photographiques. Vivement.

Image tirée du film <em>Melon Grab</em> d’Andrew Lee. (© PSSFF)

Programmation des films projetés :

Catégorie courts-métrages de skateboard :

  • Melon Grab d’Andrew Lee (France-Australie, 2016 / 9’58 /VOSTFR)
  • Get Used To It de Bemo Lundgren (Allemagne, 2016 / 20’15 / VOSTFR) ; en présence de l’équipe du film
  • Polejam de Reyndert Guiljam (Pays-Bas, 2016 / 20’55 / VOSTFR)
  • We Skate in Iran de Benjamin Aryani (Suisse, 2017 / 25’ / VOSTFR)

Catégorie courts-métrages de surf :

  • The Agave Gun de Ross Haines (États-Unis, 2017 / 10’04 / VOSTFR) ; première européenne
  • The Surf Report de Courtney Powell (États-Unis, 2015 / 15' / Fiction / VOSTFR)
  • Woza de Pato Martinez et Francisco Canton (Afrique du Sud, 2016 / 5’15 / Fiction / VOSTFR)
  • Perilous Sea de Mike Bromley & Ryan Meichtry (États-Unis, 2017 / 27' / VOSTFR)

Catégorie documentaires skateboard :

  • The L.A. Boys de Colin Kennedy (États-Unis, 2016 / 71' / VOSTFR)
  • Dragonslayer de Tristan Patterson (États-Unis, 2011 / 73’25 / VOSTFR) ; première française et film de clôture
  • Virgin Blacktop de Charlie Samuels (États-Unis, 2017 / 84'/ VOSTFR) ; en présence du réalisateur

Catégorie documentaires surf :

  • Biarritz Surf Gang de Nathan Curren et Pierre Denoyel (France, 2016 / 65' / VOSTFR) ; en présence des réalisateurs
  • Bunker77 de Takuji Masuda (États-Unis, 2016 / 86' / VOSTFR) ; film d’ouverture, en présence du réalisateur
  • Gaza Surf Club de Philip Gnadt et Mickey Yamine (Allemagne, 2016 / 87' / VOSTFR)

Projections hors compétition :

  • Devoted de Lucas Beaufort (France, 2016 / 64' / VOSTFR) ; projection suivie d’une discussion sur le thème "Skateboard et médias : réalité, développement et enjeux" en présence du réalisateur et d’intervenants issus de la presse
  • Back to the Bowl de Julian Nodolwsky (France, 2016 / 35') ; projection sur le rooftop du cinéma, suivie d’un cocktail offert par Red Bull
  • Eurothrash de Guillaume Cruelles et Yentl Touboul (2017 / 13') ; avant-première mondiale ; projection sur le rooftop du cinéma

La seconde édition du Paris Surf & Skateboard Film Festival, dont Konbini est partenaire, se tiendra du 21 au 24 septembre 2017 au cinéma Étoile Lilas de Paris (55, rue des Frères Flavien, Paris 20e). Prix à la séance (entre 5 et 8,50 euros) ou au "Pass Festival" (21 euros). Plus d’informations sur pssff.fr