AccueilÉDITO

À Paris, les véhicules les plus polluants seront bientôt bannis

Publié le

par Jeanne Pouget

La Tour-Eiffel respire mal (wikimedia)

Dans le cadre du plan anti-pollution adopté par le conseil de Paris en février 2015, les véhicules les plus polluants n'auront plus droit de cité dans la capitale les jours ouvrés à partir du 1er juillet prochain. 

La tour Eiffel respire mal. (© Wikimedia)

Grâce à de nouvelles vignettes de couleur instituées par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, les véhicules seront désormais filtrés selon six catégories témoignant de leur degré de pollution. Les véhicules trop vieux – essence ou diesel –, et donc jugés trop polluants, ne seront plus autorisés à rouler à Paris en semaine de 8 à 20 heures sous peine d'amende.

La mairie de Paris s'appuie ainsi sur loi de Transition énergétique, votée en 2015, visant à améliorer la qualité de l'air : "Il s'agit d'une mesure de santé publique car la pollution atmosphérique en Île-de-France est supérieure aux directives européennes et les particules réduisent l’espérance de vie des Parisiens de 6 à 9 mois."

Adieu aux voitures antérieures à 1997

Sont donc concernés par cette mesure les véhicules particuliers mis en circulation avant le 1er janvier 1997, les véhicules utilitaires légers mis en circulation avant le 1er octobre 1997 et les deux-roues motorisés mis en en circulation avant le 1er juin 1999.

En sachant que les bus, les cars et poids lourds les plus anciens (immatriculés avant le 1er octobre 2001) avaient, eux, été bannis l'année dernière à la même date. Selon la mairie, 30 000 véhicules seraient touchés par ce plan soit 10 % du parc automobile circulant à Paris. En 2020, seuls les véhicules fabriqués après 2010 seront tolérés selon Les Échos.

En contrepartie, la mairie propose d'aider les Parisiens à utiliser des moyens de transports plus propres grâce à une réduction de 50 % sur les abonnements Autolib', un an de pass Navigo et Vélib' offert ou encore une aide de 400 euros pour l'achat d'un vélo.

Retrouvez toutes les infos utiles sur le site de la mairie de Paris.

À voir aussi sur konbini :