AccueilÉDITO

Un parc d’attractions dédié au cannabis va ouvrir ses portes

Publié le

par Mathieu Piccarreta

Les amateurs de sensations fortes et de fumette pourront bientôt allier leurs deux passions. Un parc d’attractions entièrement destiné au cannabis va ouvrir ses portes aux États-Unis.

L’initiative a de quoi interpeller. Le 31 décembre prochain, un parc d’attractions d’un nouveau genre ouvrira ses portes au public dans la ville de Flandreau, dans le Dakota du Sud, aux États-Unis. Et les Indiens ne sont pas étrangers à ce projet. Explications.

Cette ouverture est en effet rendue possible par la décision du département américain de la justice d’autoriser les tribus amérindiennes à cultiver la marijuana sur tout le territoire américain. Y compris dans les États qui ne l’ont pas légalisée - comme c’est le cas dans le Dakota du Sud.

Et il semblerait que cette dérogation ait éveillé la fibre entrepreneuriale d'une tribu sioux. Ces derniers entendent ainsi dégager un revenu de 24 millions de dollars par an (soit près de 21 millions d’euros) grâce à la création de ce centre de loisirs dédié à la marijuana. Sa vocation ? Décliner tout l'univers du cannabis. Pour ce faire, le parc intégrera un fumoir au milieu d’un ensemble comprenant une boîte de nuit, des restaurants et des salles de jeux d’arcade. Des machines à sous pourraient aussi y être installées.

30 variétés d'herbes différentes

Vous l’aurez compris, cette aire de jeu sera strictement réservée aux adultes. Les bénéfices, quant à eux, seront censés financer un centre de lutte contre les addictions, du moins officiellement. Dès lors, exit Mickey, Minnie et la Maison des poupées, faites place à un univers autrement plus rastafari façon Bob Marley et psychotropes – pas tant éloigné de Banksy et son Dismaland – puisqu’il sera même possible d’acheter de la weed.

La tribu sioux fera pousser sa propre herbe, de 30 variétés différentes : "Gorilla Glue", "Shot Glass" en passant par le "Blue Cheese", il y en aura pour tous les goûts. Mais pas question de faire sortir la marijuana en dehors de l’enceinte du parc : chaque plante disposera d’un code-barres pour tracer le produit.

Après avoir été récoltée et transformée, l’herbe sera vendue en paquets d'un gramme pour un tarif allant de 11 € à 14 €, un prix qui s’aligne sur celui du marché illégal dans la région. Et vous, vous faites quoi pour le Nouvel An ?

À voir aussi sur konbini :