AccueilÉDITO

Oubliez le hot yoga, la dernière tendance est au glacial yoga

Publié le

par Jeanne Pouget

(©activenorth)

Ça ne fait peut-être pas plaisir à entendre en hiver, mais c'est ainsi : le hot yoga semble être petit à petit détrôné par le glacial yoga. On vous explique pourquoi c'est pas plus mal. 

(© activenorth)

Avis aux amateurs de "Hot Yoga", aussi appelé "Yoga Bikram", yoga qui se pratique dans des salles chauffées jusqu'à plus de 40 degrés. Celui-ci a désormais son antithèse : le glacial yoga, pratiqué dans la neige, si possible dans des coins où il fait très (très) froid. La Suédoise Rebecca Björk a ainsi créé des retraites de yoga polaires où la pratique se déroule en pleine Laponie, dans un décor glacé à –20 degrés.

Du yoga en phase avec la nature

À la tête d'Active North, un site qui propose des activités en pleine nature au nord de la Suède, Rebecca Björk propose des "Arctic Winter Yoga Camps", qui se veulent être une expérience immersive de yoga en pleine nature. Exit donc les salles et les studios, ici on pratique emmitouflés dans la neige, face à une mer Baltique gelée et sous le soleil déclinant ou un ciel étoilé.

Plus que du yoga, l'expérience propose une véritable rencontre apaisante avec une nature à apprivoiser. Boots aux pieds, moufles aux mains, face à l'horizon blanc. Une pratique du yoga en immersion qui prend tout son sens puisqu'elle permet de se connecter aux éléments qui nous entourent, au silence et aux paysages naturels. Pour Emma Cook, journaliste au Guardian qui a testé le concept, l'expérience est même méditative :

"Ce qui est le plus thérapeutique pour moi est simplement d'être allongé là dans la pénombre, entourée de glace, regardant les étoiles et écoutant le doux clapotis de la mer de glace sur les rochers. Le sensations physiques sont plus intenses ici. Même respirer profondément dans chaque posture est grisant, comme si inhaler fendait la glace."

Les sessions varient ainsi entre 1 heure et 2 heures et sont inspirées des styles Virya et Yin Yoga. C'est-à-dire une approche occidentale du yoga mêlée à une dimension holistique et spirituelle traditionnelle. Quant à l'aspect Yin issu de la médecine chinoise, il s'agit de rester entre 5 et 10 minutes dans chaque pose, de façon à atteindre les tissus les plus profonds mais aussi de se laisser le temps de méditer.

De nombreux bienfaits

Pour Rebecca, les bénéfices d'une telle pratique sont multiples : booster la circulation sanguine, dynamiser le corps, rendre l'esprit plus alerte, sans parler de l'effet relaxant de l'immersion dans un tel décor. Et si jamais vous vous sentez réchauffé après vos asanas, vous pourrez toujours piquer une tête dans l'eau gelée, un sauna ou contempler les aurores boréales.

La pratique fait ainsi penser au "Snowga" (mot valise combinant "snow" et "yoga", soit le yoga dans la neige) popularisé il y a deux ans par Rachel Brathen, yogini star d'Instagram originaire de Suède et immigrée dans les Caraïbes. Lors de son retour au pays, elle avait pris des clichés d'elle, le tapis déroulé à même la neige. Une façon aussi de respirer l'air pur et de s'oxygéner au maximum.

Mais en pleine Laponie, difficile de rester habillé normalement ou d'adopter une pratique similaire à celle d'un studio. C'est pourquoi les élèves de Rebecca Björk sont vêtus d'habits spéciaux et, petit bémol, de peaux de rennes isolantes en guise de matelas. Une technique qui va de soi dans le grand Nord mais qui n'est pas forcément compatible avec les principes de non violence du yoga. Mais on est sûr que vous trouverez une alternative à la peau de bête du haut de votre montagne.

À lire aussi : Nouvelle tendance zen : faire du yoga avec des chèvres

À voir aussi sur konbini :