AccueilÉDITO

Où va le monde quand des vêtements antipollution commencent à voir le jour ?

Publié le

par Jeanne Pouget

Le masque anti-pollution, bientôt un accessoire stylé? (©Wair)

Une styliste française se lance dans le business des foulards et écharpes antipollution. Une idée géniale qui reflète un monde pathétique ? 

Le masque antipollution, bientôt un accessoire stylé ? (© Wair)

La styliste française Caroline Van Renterghem a créé Wair, un foulard antipollution connecté à une appli (Sup'Airman) pour rester élégant(e) tout en préservant ses bronches des particules fines. Une idée géniale de mode intelligente mais qui ne fait que refléter tristement l'état de la société dans laquelle nous vivons, où respirer correctement devient un luxe, et bientôt une mode... N'aurons-nous bientôt plus le choix que de nous vêtir en fonction de la pollution ? En fin de compte, ce que ce genre d'initiative nous dit du monde est assez déprimant.

Un masque antipollution stylé pour mieux respirer et rester chic

Wair se présente comme une protection efficace, confortable et esthétique basée sur un système de filtrage multicouches qui arrête 99 % des particules fines, gaz et bactéries présentes dans l'air. Le tout en restant design grâce à trois modèles aux couleurs et imprimés différents.

"Nous avons entièrement 'redesigné' un masque et y avons inséré un filtre qui vous protège des principaux éléments nocifs de la pollution en ville. [...] L'application Sup'Airman, un assistant personnel, vous dit où et quand mettre votre foulard et vous donne des conseils pour mieux vivre en ville", explique la vidéo promotionnelle.

Un accessoire bienvenu lorsqu'on sait qu'en France la pollution a entraîné 48 000 décès prématurés en 2016, selon l'agence Santé publique France. Mais parallèlement, le fait de constater qu'il existe un marché pour ce genre d'objet montre que nous en sommes arrivés à un stade de pollution si critique que l'on attend des start-up qu'elles viennent nous sauver avec des innovations toujours plus farfelues.

Ainsi il devient si difficile de combattre le problème à sa racine que l'on en arrive à développer des systèmes annexes pour s'en prémunir. Alors, si vous aussi vous en avez marre de respirer des saloperies, vous pouvez dès à présent précommander votre écharpe antipollution et connectée qui vous sera livrée au printemps prochain. Selon les modèles, le prix se situe entre 50 et 100 euros.

Selon le site We Demain, qui a repéré l'information, l'entreprise française ambitionne de se développer en Chine. En sachant que là-bas près de 4 000 personnes meurent chaque jour de maladies liées à la pollution, ce type de business y a clairement un avenir. Le monde devient vraiment trop cynique où est-ce nous qui sommes paranos ?

À voir aussi sur konbini :